Partagez | 

Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Lun 4 Nov - 21:45

Mlle Nanako Hibari, alias Nako~

Identity



Nom: HIBARI
Prénom(s) :Nanako , surnommée Nana ou Nako-kun
Sexe : tantôt ♀, tantôt ♂ (mais le plus souvent c'est ♀! ♥ )
Age : 10 years
Date de naissance : Le 1er mars 2003
Orientation : Elle ne se pose pas encore la question voyons! ~

Classe/travail : B5

Nom alice : The TurnBody ("changement de corps")
Type alice : Enfance
RTA : Physique
Je suis...
♥ gentille&sociable
♥ Serviable

♣ Gourmande&joueuse
♣ Timide

Neutre

Source de l'avatar : Yukii Mikan de To love Ru-

Alice

Mon Alice me permet donc de produire une forme corporelle humaine autre que la mienne. Cette transformation n’a pas vraiment de durée limité dans le temps, c’est juste que je me fatigue au bout d’un moment et que je dois reprendre ma forme normale avant de faire un malaise.
A ce qui parait, je pourrais m’améliorer dans les différentes formes que je peux prendre (car je ne suis actuellement pas capable de produire toute les formes humaines, et certaines sont mieux maitrisé que d’autres) ainsi que dans la maitrise du temps : mieux je contrôlerais mon Alice, et plus longtemps je serais capable de tenir. Pour l’instant, je ne tiens guère plus longtemps qu’une demi-journée avec les formes que j’utilise le plus, et cela au prix de gros efforts…
Pour les curieux, les formes que je maitrise le mieux sont le bébé et l’enfant jusqu'à 10 ans ( soit mon âge actuel), malgré que je ne les utilise presque jamais. Mais celle que j’use le plus souvent et que donc je maitrise vraiment le mieux, c’est MA PROPRE forme masculine ! Rien d’étonnant à cela, puisque depuis toute petite, j’ai toujours rêvé d’être un garçon, donc cela m’amusais bien de pouvoir être dans la peau d’un garçon de temps en temps ^^.
Pour le coup, on peut dire que j’ai deux identité, car quand je suis garçon, je m’appelle Nako ! Et vous risquez de me croisez sous cette forme à plusieurs reprises…
Mais malheureusement, les monsieur et madames de l'académie m'ont annoncé à mon arrivé qu'il allait disparaitre d'ici un à trois ans...Je ne veux pas perdre mon alice moi...ça me donne envie de pleurer...mais bon, en positivant, je serais enfin "normale"...

Who I am?
Look at you...

Uhm… mon apparence physique ? Je dirais que je suis une fille qui ne se démarque pas des autres, car je suis d’un physique très banal. Eh oui, j’ai une silhouette longue et svelte du fait de mon mètre quarante huit et de mes 38 kg.
Pour ce qui est des cheveux, les miens sont bruns couleur chocolat, et descendent en ondulant me chatouiller jusqu'à la moitié de mon dos. Certaines mèches sont parfois désordonnées, mais en harmonie, cela me fait un dégradé sympa. Par ailleurs, je me fais souvent « un palmier » sur la tête en remontant la queue de cheval jusqu’au sommet de ma tête. Ah ! J’ai aussi une frange centré, et j’en suis très fière d’ailleurs.

Au niveau de mon visage, il n’y a rien de spécialement intéressant : j’ai de grands yeux marrons amande mis en valeur pas les quelques mèches brune qui les frôlent, qui me donnent d’ailleurs un regard un peu plus enfantin qu’une fille de 10 ans. Oui, oui, les gens me donnent souvent pas plus que 8 ans ! D'ailleurs, ça m'agace parfois: bah oui, on me prend pour une gamine, alors que je suis assez grande non?
Ensuite, j’ai de petite joues rosées comme la majorité des filles de mon âge et mon visage est toujours –ou presque- porteur d’un large sourire.

Maintenant, si l’on passait aux habitudes vestimentaires ? La plupart du temps, je suis dans mon uniforme de classe. Pour mes gouts, j’aime ce qui est simple ( tenue sport, T-shirts pantalons, jupes…) Mais j’aime bien aussi tout les vêtements à froufrou ! C’est si mignon, vous ne trouvez pas ?
Ah ! Mais voilà que je me laisse un peu aller, mais je pense que vous voyez un peu mieux à quoi je ressemble de l’extérieur maintenant !.


In my head...

Mentalement hein ? Bah là c’est déjà une question plus dure… Pourquoi ? Parce que j’ai tellement de choses dans ma tête ! Et aussi, j’ai un tempérament assez instable ! Bon allez je me lance, en espérant que se sera compréhensible et complet.

Donc, je suis quelqu’un de très dynamique, autrement dit, j’ai du mal à tenir en place. Je suis toujours joyeuse, quoi qu’il arrive ; et même si je suis triste, je ne le montre jamais devant les autres et m’efforce au mieux de maintenir un sourire. En effet, je n’aime pas quand on me voit dans mes états de faiblesse… Et avec toutes mes séquelles morales, j'ai de quoi.
Sinon, je suis gentille, et j’aime avoir de la compagnie. je déteste la solitude, car j'ai été trop longtemps seule dans mon coin. Je suis aussi toujours prête à aider les gens dans le besoin, et cela même s’il s’agit de mon pire ennemi(e). Bizarre hein ? Ah mais vous n’avez pas tout vu encore ! Je suis bien une personne bizarre, je l’avoue et j’en suis fière ! Car j’aime être différente des autres.

J’ai tendance à m’emporter très vite, bien que je sois patiente. Il est possible par exemple que je parle fort car je suis entrainée par le sujet de conversation.
Sachez aussi que je n’aime pas vraiment qu’on me donne des ordres (à l’exception des profs auxquels je n’ai pas le choix) : je fais ce que j’ai envie de faire car je tiens énormément à ma liberté, si petite soit-elle depuis qu’on a découvert mon Alice…

Je suis également une personne déterminée et qui en veux : j’arrive le plus souvent à mes fins. Par contre, j’ai un tempérament assez timide dans certaines situations… et cela me pose parfois des difficultés. Mais j’arrive quand même à me lancer, et surmonter cette timidité : je prends sa comme un défi. Pourquoi ? Parce que je suis quelqu’un qui aime les défis, et qui s’en lance souvent afin d’avancer dans la vie. Etrange hein ?
Mais cela m’a bien aidée, et je me suis du coup encore plus ouverte aux autres. Du coup, je n’aime pas vraiment quand je perds, que ce soit à un défi ou à un jeu.

Je suis aussi plutôt vive et intelligente: j'aime apprendre. En fait, je crois que je me suis réfugié dans le travail...D'ailleurs, je suis assez endurcie par ce que j'ai vécue, et donc cela explique ma maturité et une confiance que je done qu'après un certain temps, ou aux personnes que je connait bien

Mais j’y pense ! J’ai oublié un dernier petit truc important : comme je l’ai dit, je suis très instable. En quoi ? Eh bien, je peux passer d’un état à l’état complètement opposé ! Par exemple, de calme à folle, de contente à coléreuse etc…
Once upon a time

Ah ! Vous voulez que je raconte l’histoire de Nanako ? Oui, oui, je vais vous la conter ! Êtes-vous prêts ? Oui ? Bien, alors je me lance, mais attention, elle n’est pas très ordinaire, et assez triste pour une pauvre enfant innocente telle que Nanako… Et j’espère que vous ne serez pas perdus dans les événements.

Notes utiles avant de commencer :
Père adoptif 1: Yukio Hibari, japonais, dans les sciences
Mère adoptive 1: Elizabeth Hibari, née Matsumoto, Japonaise (enfance)&anglaise ( depuis ses grande études), institutrice à l’école primaire
Nanako a donc appris à parler anglais et japonais couramment.
Les bonnes sœurs du second orphelinat : sœur Julia (directrice) and soeur Maria (seconde, comme une mère pour Nanako)


1 décembre de l’an 1996, à l’hôpital de London.

Ce jour fut le jour où tout commença pour la jeune Nanako. Ses parents, tout deux japonais émmigré en angleterre pour des raison de travail, étaient heureux, très heureux. Ils attendaient en effet un petit garçon, leur premier enfant ! Et oui, vous ne vous en doutez surement pas, mais il s’agissait bien de Nanako !
L’accouchement fut étrangement difficile pour sa mère, alors que tout laissait à penser qu’il n’y aurait aucune complication. En effet, le bébé ne voulait pas sortir, ou plutôt n’y arrivait pas. On dû donc faire une césarienne à la mère. Et là, quelle ne fut pas le choc qui frappa le personnel et les parents lorsqu’ils virent que le bébé n’était pas un garçon, mais une fille ! Les médecins se posèrent alors des questions, sous les yeux incrédules des deux parents.

La mère, quand on lui proposa finalement de porter son enfant dans ses bras, refusa. Elle ne considérait pas cette fille comme son enfant, alors qu'elle devait donner vie à un petit garçon, bien visible sur ses échographie pourtant! Elle tourna la tête de l'autre côté, regardant le père, qui semblait aussi déstabilisé qu'elle, avant de mettre sa tête sous son oreiller, à le tordre dans tout les sens. C'était une réaction certes assez puérile, mais dans cette situation , elle ne savait que faire... De son côté, le père ne pouvait plus parler: les mots refusaient de sortir de sa bouche. Il n'en croyait pas ses yeux, et surtout , il ne comprenait rien de rien à la situation, se qui le tracassait encore plus... Il finit par s'asseoir, la tête tombante dans ses mains. On pouvait l'entendre marmonner dans sa barbe:

"Non, non ,non et N00ooon,c'est impossiiiible!!!
Oh my god... What should i do now, in such incredible situation, huh? "
( Traduction: Oh mon Dieu... Que dois-je faire maintenant, dans une telle situation, hein?)


On transporta alors la petite famille perturbée du bloc à la chambre d'hopital. la mère, prise de fatigue s'était finalement endormi, après quelques instant de petits cris et d'injures, dus à son énervement.

Elle se réveilla enfin dans le lit de sa chambre, le père à ses cotés. L'enfant dans un berceau à droite du lit. Elle jeta un œil, puis fut forcer d'admettre qu'elle avait donner naissance à une fille. ils parlèrent un peu de la situation actuelle.
Les deux parents avaient eu le temps de se mette d'accord: ils comptait placé cet enfant du diable dans un orphelinat, et ne plus jamais en entendre parler. Mais par toute logique, et ne pas paraître suspects, ils prénommèrent cette fille Nanako, version modifiée du nom prévu pour un garçon, Nako.

La petite famille était donc dans sa chambre d’hôpital, tandis que les médecins reprirent tout le dossier à la recherche de l’explication de ces faits. Mais ils eurent beau chercher l’erreur, ils ne la trouvèrent nulle part…Les échographies semblaient pourtant formelles : il devait s’agir d’un garçon. Or ce n’était mystérieusement pas le cas, mais ils mirent la faute sur le fait que l’échographie avait été faite trop tôt et que l’on ne distinguait aussi bien que l’on le devrait les détails.

Bref, les parents s'étaient un peu calmés depuis, bien que toujours aussi déterminé à se débarrasser de ce bébé inhumain. La petite fille avait même fait une transformation fille/garçon, comme à sa naissance, durant la nuit. Sa mère, qui s'était réveillé à ses pleurs, avait fini par se lever d'agacement. Mais elle trouva un petit garçon dans le berceau! La réaction? Elle eu un brusque mouvement de recul, qui la fit s'avachir sur le lit. Prise de panique, son cœur battait rapidement: elle ne comprenait une fois de plus pas ce qui se passait. Comment était-il possible qu'elle eu donné naissance à un enfant porteur d'étranges pouvoir de transformation? C'était tout bonnement inhumain! cet enfant était un extraterrestre ou autre chose dans le genre... Voilà sa conclusion.

Elle n'osa finalement pas s'en rapprocher, bien que le bébé continuait de pleurer. Elle lui lança juste un doudou, puis le bébé se calma. Étrange quand même, de se calmer comme ça... mais au moins, il e pleurait plus, le reste elle s'en fichait un peu.
A son réveil, elle dit à son mari qu'elle avait fait un rêve étrange, dans lequel la fille était un garçon. Elle ne savait pas que s'était réellement ce qui c'était passé, bien qu'elle le pensa à un moment.
Aussi, même en ayant demander de continuer l'enquête, l’affaire fut close et classé secrète, afin d’éviter toute redondances. Enfin c’est ce qu’ils croyaient…

Trois années plus tard…

La jeune Nanako avait bien grandit en trois ans, et faisait le bonheur de ses parents adoptifs, Yukio Hibari et Elizabeth Matsumoto.

Ceux-ci ne pouvaient avoir d'enfant et avait désiré une fille depuis si longtemps. Lorsqu'ils avaient été à l'orphelinat du coin, ils avaient tout deux craqués sur une petite fille d'à peine deux mois. Eh oui, il s'agissait de Nanako. Il n'y avait pas eu d'accident au niveau de son apparence physique durant son séjour à l'orphelinat. Du moins, personne n'était au courant. En effet, ces étranges transformations étaient bien arrivées, plusieurs fois même. Sauf que, la petite Nanako avait été chanceuse: toutes c'étaient passer en pleine nuit. Il était vrai que la petite avait un sommeil très court, et ne dormait que cinq-six heure max par nuit, ce qui était plutôt anormal pour un enfant de son age.
Mais encore une fois, les adultes n'en savaient rien! Et pourquoi? parce que la Nanako était muette comme une tombe durant la nuit! Étrange pour un bébé non? Mais on ne s était pas posé plus de question: au contraire, les adultes étaient contents de ne pas avoir à se lever en pleine nuit!

Bref, personne ne savait pour ses "aptitudes magiques".
Du coup, le couple Hibari non plus! Et sous le charme de cette petite fille innocente, ils ne résistèrent pas à l'adopter.

" Comme elle est mignonne cette petite!" s'était exclamée Elizabeth
Ils se demandaient d'ailleurs bien comment on avait bien pu abandonner une si jolie enfant...

Durant ses 3 années, la petite Nanako avait continuer ses petites transformation nocturnes, et elle en devenait de plus en plus consciente avec l'age. Elle savait que ce n'était pas normal, qu'elle n'était pas normale. mais à son age, on est encore trop jeune pour comprendre tout ça, et elle ne s'en était pas inquiétée. Et par peur d'effrayer ses parents, elle était resté silencieuse sur ces faits.

Mais revenons-en au présent, lorsque Nanako a trois ans. Peu de temps avant cela, son père adoptif avait reçu un ordre de mutation, avec une promotion fort intéressante, pour son travail de scientifique. En effet, il allait devoir aller  dans son pays d'origine, au Japon donc, pour travailler avec une autre équipe afin d'approfondir le sujet de ses recherches: les tsunamis. Lorsqu'il l' avait appris, il fut d'abord en désaccord avec ses supérieurs, pensant à sa famille et à sa vie londonienne. Mais ceux-ci lui ont déclarer qu'il n'y avait d'autre choix: il était l'homme de la situation, étant un natif et parlant donc bien japonais ( il était en effet le seul de l'institut scientifique à parler cette langue). Bien qu'ayant essayer de discuter les ordres, il fut forcer d'accepter au final, pour son travail et sa carrière future. Cependant, malgré le fait de retourner au Japon qui aurait du lui faire plus ou moins plaisir, il se sentait très mal. Il allait soit devoir quitter sa famille pour une durée indéterminée, soit l'emmener avec. Mais est-ce que sa femme laisserait sa vie londonienne derrière elle, comme ça? Pas forcément...

Et le moment tant redouté vint alors: celui d'annoncer la nouvelle à sa femme. Allait-elle approuver calmement? Allait-elle s'énerver? Allait-elle...? Il arrêta alors de penser et une fois à la maison, il prit sa femme à part dans le salon, bien installée, et lui expliqua tout.
Elizabeth était d'un esprit très ouvert, et était assez imprévisible quant à ses décisions. Et sur ce coup là, Yukio fut des plus surpris. Eh oui, la réaction à laquelle il s'attendait ( soit un amas de questions, soit un désaprouvement total ou encore un conflit familial léger) fut toute autre:

" Mais mon chéri, n'est-ce pas génial que tu ait eu une telle promotion? De plus, ta position n'en sera que plus importante, et ton salaire aura une prime non négligeable!"

" Oui, c'est vrai que de ce côté là, je ne peut rien trouver à redire... Mais, as-tu conscience que je vais devoir aller au Japon, à plusieurs milliers de kilomètres d'ici? Que soit nous serons séparer pour une durée dont je ne connait pas l'échéance, soit que toi et Nanako devrons venir avec moi, au Japon?"

" Bien sûr que je le sais, mon amour. Mais cela ne me dérange pas! Je ne suis bien que là où tu te trouve, et je resterais à tes côtés, toujours, lui assura-t-elle avec grande détermination. Et puis, ce n'est pas la fin du monde, tant qu'on est tout les trois, tout ira pour le mieux. De plus, tu connait mon goût pour le voyage non? Et puis, ne s'était-on pas promis qu'un jour, nous irions dans ton pays? Certes le contexte est différent, mais quand même! Sache que, même si j'ai à abandonner des choses qui me sont chère ici, tant que je suis avec toi je me porterais bien, Yukio chéri."

Après cette longue tirade, Yukio ne trouva rien à dire tellement qu'il fut surpris par son consentement. Il se rapprocha alors d'elle, et posa ses lèvres sur les siennes.

" Je t'aime, Elizabeth ♥ "dit-il dans un souffle.

Environ trois semaine après cela, le jour du départ vint. Ils avaient eu le temps de bien se préparer, et de réserver les billets d'avions. Pour ce qui est de leur future maison, les parents de Yukio en possédaient une non loin de Kyoto, qui lui avaient laissé en héritage. C'était donc là leur destination, de plus que la ville précise où Yukio devait aller travailler se trouvait être Kyoto.

Cela faisait donc quelques semaines maintenant que la petite famille s'était installé dans une ville voisine de Kyoto. Elizabeth avait eu un peu de mal à s'adapter, puisqu'elle n'avait pas vécu au japon depuis longtemps, mais avec sa détermination, elle avait vite fait des progrès en japonais et commençait à pouvoir tenir une conversation. Mais la langue n'était pas vraiment un problème après tout: l'anglais était une langue internationale. Par contre, elle mis un peu de temps à accepter la culture du coin, très différente de celle d'Angleterre.

Le jour qui précéda le plus terrible...

Mais un jour, il se passa quelque chose d’étrange, de très étrange même… Lorsque Elizabeth alla dans la chambre de Nanako pour la réveiller, et qu’elle retira sa couette du lit, son cœur rata un battement et elle vacilla en arrière. A la place de trouver sa petite fille, elle trouva un petit garçon ! C’est vous dire la réaction qu’elle eu !

"NOOOO0000000ooooooonnnnnnn !!!!!!"
Elle recula vivement en arrière, allant prendre appui sur le mur de la chambre. Ses jambes et ses mains tremblaient, son cœur battait la chamade: elle était vraiment prise de panique! Elle ne pouvait même plus faire un pas, à cause de la peur, et elle avait même du mal à tenir debout( ce pourquoi elle prenait appui sur le mur.
Elle entendit alors de léger gémissement, provenant du berceau.
*Mince, se dit-elle, je l'ai accidentellement réveillé... Surement à cause du cri d'horreur que j'ai poussé... Que dois-je faire maintenant...?*

Après un moment et après s’être ressaisie, elle se rapprocha courageusement du lit et regarda plus attentivement le garçon. Mais il était en tout point semblable à Nanako ! La mère se posa tout un tas de questions, essaya de trouver des explication logiques, mais rien... Rien. Sa fille adoptive était vraiment hors du commun... Était-ce une extra-terrestre? Ou une forme de vie modifié? Elle s'inventa tout autant de théorie qu'elle pu, toute aussi étranges les une que les autres. Elle était maintenant effrayé par la nature de sa fille. Elle fut tenter de l'abandonner, prise de panique. Elle venait de prendre cette décision, mais son instinct maternelle lui rappela vite qu’il s’agissait de son enfant, bien qu'adopter, (elle avait tant voulu une fille) qu’importe si aussi étrange que cela puisse paraitre, il s’était transformé en garçon. C’était de toute façon au-delà de sa compréhension. Mais que faire face à une telle situation? Puis vint le père, à l’appel de la mère.

Elle lui raconta, en pleurs et toute tremblante, et il eu la même réaction que sa femme: il tituba en arrière et tomba sur le sol. Il se retrouvait maintenant assis par terre, les jambes et les mains écarté en appuis sur le sol, et la tête qu'il secouait vers le bas. Il n'en revenait pas...Il supplia aussi sa femme de bien vouloir abandonner ce monstrueux enfant, mais la mère ne s'y résolvait pas... Elle était en pleurs, perdue. Mais elle ne pouvait définitivement pas. Abandonner cette enfant, déjà abandonner une fois? Non. C'était hors de question, c'était trop cruel. De plus qu'elle était elle-même une orpheline, abandonné par ses parents devant un orphelinat à l'age de 5 ans. Elle l'avait très mal vécu, et ne voulait pas faire de même avec cette pauvre enfant, elle se l'était juré plus jeune. Le père, devant la décision apparemment finale de sa femme (garder ce monstre), décida de mettre fin à l'aventure entre lui et sa femme tant qu'elle l'élèverais, et aussitôt qu'il le lui ai annoncer, il avait déjà disparut.

La mère, toujours en pleurs, descendit à la poursuite du père. Heureusement, elle fut soulagé. En effet, il n'avait pas encore quitté la maison. Elle ne pourrait pas vivre sans lui. Il était resté en bas, face à la porte, hésitant, mais prêt à tout moment à sortir.

- Attend, chéri! ne pars pas! je t'aime tant, et j'ai besoin de toi à mes cotés! je ne veux pas que l'on se sépare à cause de cet enfant! criait-elle en larmes, de plus en plus intense.

- Ah bon, et qu'as-tu a proposer alors, dans une telle situation? je deviens fou moi! ça ne peut pas continuer! il faut y mettre un terme, et vite! Moi non plus je ne veux pas te quitter, je t'aime tout autant! Et c'est ce qui me retient encore ici, face à cette maudite porte!

Il se rappocha de sa femme et lui dit en laissant couler des larmes à son tour:

- Je ne veux pas être séparer de toi, mais comprend moi! Si tu ne te débarrasse pas de cet enfant, je n'ai pas d'autre choix! Il s'agit d'un enfant du diable je te dis! fais-le ma chérie, je t'en pris! je sais que c'est dur pour toi, mais pense à nous je t'en supplie!

Il pleurait maintenant comme un enfant, s'était même agenouiller devant sa femme pour la ramener à la raison. Et finalement, il gagna: la mère céda devant son amour pour son mari, et décida de laisser l'enfant dans un orphelinat.

Elle remonta alors, rassurée, mais toujours anxieuse. Elle allait devoir faire face à l'enfant maintenant.

Nanako, qui avait assisté à toute cette scène depuis son lit, s'assit dedans et poussa alors des cris pour attirer l'attention (avec tout ce chahut à coté vous imaginez bien qu’il (enfin elle) ne pouvait plus dormir) . Il ne semblait pas avoir pris conscience de sa métamorphose. Mais cela ne tarda pas…

"Ahhhhhhh !!! "s’écria-t-elle quand elle remarqua que ses cheveux ne lui tombaient plus sur le visage

Elle comprit alors que, comme la plupart des nuits, elle avait pris l’apparence d’un garçon, dans tous les points. sauf que aujourd'hui' , ça avait duré jusqu'au petit matin.. allait-elle rester comme ça la journée? la vie? Cela lui fit un choc au début, mais elle s’y fit en moins d’une minute. L’idée d’être un garçon la faisait frémir de joie ! A quoi ressemblais la vie d’un garçon ? Comment était-ce ? Elle pourrait le découvrir maintenant ! De plus, elle avait toujours rêvé d’être dans la peau d’un mec ne serait-ce qu’une heure.


Une journée avait presque passé depuis les incidents du matin même. Mais la mère restait folle. Elle avait appeler l'orphelinat le plus proche, en disant qu'elle allait y déposer un enfant, sans préciser son sexe...
Un garçon à la place d’une fille ? Absolument pas crédible…La mère eut beau chercher des excuses, elle n’en trouva aucune de logique. Et sa fille qui restait un garçon depuis ce matin! La mère allait devenir folle: apparemment, la transformation allait durer...

Finalement, durant toute la journée, elle avait médité sur sa décision: l'abbandon, la solution la plus crédible. Elle ne tenait plus là, et espérait qu'elle pourrait la déposer rapidement, après qu'elle se soit retransformer en fille. Cette fille? un garçon? transformation? pouvoirs magiques?
Mais heureusement, son martyr prit fin le soir : après une journée passée sous la forme d’un garçon, l'enfant redevint finalement Nanako, une petite fille "normale" de 3 ans. Elle n’avait pas tout compris de ce qui c’était passé, et sa mère non plus d’ailleurs, mais elle se disait déjà qu’elle avait bien aimer ça.

Finalement trop différente pour être comprise...

Le lendemain, Elizabeth avait finit par abandonner Nana dans un orphelinat tenu par des soeurs le matin même. Surement qu'elles accepteraient la différence de Nanako, en étant au service de Dieu... se disait-elle. Elle ne savait plus quoi faire d'autre d'elle et de ses pouvoirs étranges après tout. Elle était à bout. Ce n'était pas normale qu'une fille comme elle existe! Mais la femme n'était pas fière de ce qu'elle avait fait. Elle avait rompu sa promesse, et céder à la peur... mais elle n'avait pas prévue tout ça elle! Tout ce qu'elle demandait, c'était une vie normale! N'importe qui d'autre à sa place aurait agit de même, non?

De son côté, la pauvre petite n'avait pas compris tout de suite ce qui lui arrivait. Sa mère, qu'elle aimait tant, lui avait dit de rester dans cette étrange grande maison, où plein de gens inconnu y vivaient: enfants de tout âges et quelques adultes. Sa mère lui avait dit d'une voix qu'elle ne lui connaissait pas, de rester ici et de s'amuser, qu'elle reviendrait plus tard. Nanako, enfant innocente, la crut et l'attendit. L'attendit encore... Encore.... Encore.....
Sauf que, sa mère ne revint jamais...

C'est à ce moment là qu'elle comprit qu'elle ne la reverrait plus jamais. Qu'elle s'était fait rejeter par sa mère (qu'elle croyait sa vraie mère). Elle comprit alors le sens du mot "orphelinat" qu'elle avait entendu lors de son arrivé: cela voulait dire pour elle seul et rejeter, mis de coté par sa propre famille.

Trois années après cette terrible journée...

Trois ans après, après des temps qui furent noirs, très noirs pour la petite Nanako alors âgée de 6 ans, elle reprenait gout à la vie, en cachant ses blessures internes.
Durant sa période noire, elle ne voulait voir ni parler à personne: elle déprimait dans son coin. Mais au fil des jours, elle comprit qu'il ne fallait pas rester seule comme ça. Il fallait qu'elle s'accepte comme elle était, et qu'elle continue de vivre, malgré son abandon. Ah! vous vous dite surement que c'est un raisonnement très mature pour une fille de trois ans non? Vous avez raison! Mais Nanako a toujours été un peu en avance sur le raisonnement qu'elle pouvait faire de la vie. Pourquoi? Aucune idée je l'avoue. Cet enfant a toujours été assez mystérieuse après tout...

Mais maintenant, elle s'était faite une place à l'orphelinat. Bien sur, personne ne savait à propos de ses métamorphoses: elle avait pris soin d'apprendre à se contrôler plus ou moins bien au pris de gros effort et de nuits blanches. Mais comme ça, même de nuit, elle ne le faisait plus ou presque. Elle utilisait son pouvoir uniquement lorsqu'elle voulait aller vadrouiller en dehors de l'orphelinat, ainsi les sœurs ne la remarquaient pas, et pouvaient penser qu'il s'agissait d'un visiteur.
Donc, on peut dire qu'elle commençait à rattraper le temps perdu durant ses deux années de dépression. Et elle s'en sortait plutôt bien à la voir. Elle était déterminer plus que jamais à vivre, vivre avec les autres et pas dans son coin. C'est que ce n'était pas facile de vivre comme ça, après un abandon...La confiance en les grandes personnes? elle l'avait perdue. perdue définitivement....

Toutefois, malgré cet élément perturbateur, Nanako fit sa rentré à l’école du quartier, comme tous les orphelins devait aller à l'école. C'était une petite école, très peu connue, qui prenait même en charge les quelques faible frais scolaires. A 6 ans? Oui oui, je sais que ce n'est pas l'âge normal, mais là-bas, c'était comme ça: on commençait au Cp, car les sœurs leurs donnait une éducation proche de celle de la maternelle avant et ne les mettaient ainsi pas à l'école, de peur de problèmes d'adaptation.

Tout se passait assez bien vu de l'extérieur, mis à part qu’elle avait un peu trop l’air d’un garçon manqué, surement du à sa transformation étrange… Elle s'était fait des ami(e)s, et en particulier sa meilleur amie Sakura, parmi les enfants de son âge, et elle se faisait un devoir de bien s'entendre avec tout le monde, afin de s'ouvrir plus à la vie. Sans oublier qu'elle était démolie à l'intérieur, bien qu'elle ne le montrait pas...
Les séquelles de l'abandon, une jeune fille de trois ans en reste marquer, et à vie qui plus est. imaginez vous à la place de cette pauvre petite, qui ne demande rien de plus que d'être accepter telle qu'elle est, mais qui se fait constamment rejeter...

Les années qui suivirent…

Les mois et les jours qui suivirent furent tantôt joyeux, tantôt triste pour Nanako, bien qu'elle essayait au mieux qu'elle pouvait d'oublier ses soucis, d'oublier qu'elle était indésirable,et de profiter, enfin, de la vie. Elle y arrivait à peu près, mais ce n'était jamais vraiment ça: elle cachait tout à l'intérieur, s'ouvrait de l'extérieur, mais au fond, c'était l'interieur profond qui l'emportait généralement.

Mais celle-ci avait commencer à s'intéresser plus à son pouvoir: elle se devait de ne pas le rejeter: c'était une partie d'elle après tout et si elle le rejetait, c'était elle aussi qu'elle rejetait... Elle avait même découvert qu'elle pouvait imiter d'autres corps humains! Cette révélation lui fit vraiment très peur, et elle n'utilisa d'ailleurs pas ce côte-ci de son pouvoir en premier lieux.

Durant sa dixième année...

Il faut noter que la jeune Nanako s'était surpassée dernièrement: elle agissait maintenant comme si de rien n'était. Bien sur, ce n'était qu'a l'extérieur... Mais elle s'était faite plein d'amis, sortait quand elle le pouvait, et essayait de profiter du mieux qu'elle pouvait du moment présent, regardant vers le futur, et reniant son passé.
Mais de cette année, elle n’en gardera pas un bon souvenir d’ailleurs, car le mystère qui tournait autour de son pouvoir fut résolu.
Alors qu’elle sortait de l’école primaire de son quartier, Soeur Maria vint la chercher, elle et ses camarades orphelins, avec le minibus (un bus jugé hors d'utilité par la compagnie de bus de la ville, et que les soeurs avaient acheté pour un rien), comme à son habitude.

« Ca c’est bien passée vos journée d’aujourd’hui, les enfants ? » demanda Maria, toujours très attentive envers ses pauvres enfants.

« Oui oui sœur Maria! On s’est bien amusé en cours de sport. Mais la maitresse m’a grondé parce que j’ai trop bavardé… Et Ted a été le premier de sa classe au test!» expliqua Nanako, la plus âgée du groupe, rapidement.

« Ah tu le sais pourtant que tu dois faire des efforts à ce niveau là jeune fille. Mais bon, si tu t’es bien amusé c’est l’essentiel » répondit-elle en souriant. Elle félicita ensuite Ted, et alla écouter les enfants qui se bousculait tous pour lui dire quelques mots de leur journée.

Mais un détail interpella Nana : une grande voiture noire était garé juste derrière la voiture de sa mère, et elle ne l’avait jamais vue ici auparavant ; elle en était sure et certaine. Un homme suspect à coté la regardait fixement. Que faisait-il ici ? Et pourquoi la fixait-il ainsi ? Elle fit part de ses soupçons à Soeur Maria, qui décida de ne pas trainer plus longtemps.

Aussitôt qu’ils eurent démarré la voiture et quitter le parking de l’école, la voiture noire fit de même. Et la peur de Nana ne fit qu’augmenter, puisqu’ils ne les lâchaient toujours pas depuis le départ. Ainsi, arrivé à l'orphelinat, ils se garèrent dans la cour, et sortirent. Sœur Maria restait septique : la voiture noire venait de se poser sur le trottoir d’en face…Elle s'empressa de prévenir sa supérieure, Sœur Julia.

A peine rentré dans le bâtiment principal de l'orphelinat que la sonnerie retentit. Sœur Julia alla ouvrir poliment, en se doutant pourtant bien qu’il s’agirait des hommes de la voiture suspecte.

« Bonjour messieurs, dit-elle aux deux hommes qui se trouvaient sur le palier. Que puis-je pour vous ? »

« Eh bien, tout d’abord, je sais ce que vous pensez de nous. Vous n’avez pas tout à fait tord : nous somme des hommes non ordinaire… » déclara le plus grand, dans un anglais à l’accent asiatique.
Elle eu à peine le temps de penser que tout cela était étrange qu’il reprit :
« Bien, je vais être franc avec vous et aller droit au but. Nous savons pour cette jeune fille, Nanako. Elle a un pouvoir spécial, se transformer en garçon »

Les deux soeurs restèrent livides, et commencèrent même à pâlir. Il avait annoncer cette déclaration d'un ton très confiant, et qui ne laissait nulle place au doute. Pourtant, il devait se tromper de personne. Peut être même de place: ce n'était pas ici qu'on tournait un film.D'où sortait-il cela, ce conte de fée irréel?

« Nous le savons car les documents du mystérieux incident survenu à l'hôpital de Londres, lors de sa naissance, nous a été transmit il y a trois semaine. Une personne de nos contacts, travaillant au même endroit que son père adoptif l'ayant amené au Japon, à entendu parler de ce phénomène. Le père se parlait à lui même dans un coin, et se lamentait sur le fait que sa fille soit un monstre, un alien capable de se transformer en garçon. Cela nous à intriguer, et la personne à pris contact avec le père, après nous avoir raconter ce qu'il avait entendu. le père a accepter de lui donner les photocopies du document de la naissance, certifiant l'erreur. Et depuis, nous l'observons pour prouver nos avancement. Vous n’avez sans doute jamais su pour cela, mais cette fille est spéciale. Elle possède l’Alice TurnBody, qui lui permet de prendre n’importe quelle forme humaine. Elle se transforme généralement la nuit, d'après nos investigations, et en garçon. Un Alice est un don, à exploiter, que possède certaines personnes. Cette enfant fait partit de ce groupe rare. Aussi, il est dans son intérêt de se faire transférer à la Gakuen Alice, à Tokyo. Elle retrouvera là-bas des enfants de tout âge, qui comme elle ont des Alices . Ces enfants, y compris Nanako, sont destinés à un avenir brillant dans la société. elle passera les années là-bas jusqu'à ce qu'elle obtienne son diplôme ou que son Alice disparaisse. C'est le mieux pour elle, et je sais que vous penserez de même. Faite en pars à la jeune fille, elle connait surement son pouvoir, et il vous faudrait la préparer à notre rencontre, qu'elle puisse discuter, argumenter et dire ses souhaits clairement par rapport a son possible transfert; nous reviendrons demain. Sur ce, mes Soeurs, je vous laisse. Au revoir mesdames. » expliqua alors le même homme, qui clôt la conversation en même temps.

Les sœurs étaient dans un état pas possible : toute cette histoire les avaient plus que chamboulés...
*Comment tout cela était-il possible, par la grasse de Dieu?!?*

Nanako, qui avait suivit toute la conversation, alla voir les soeurs et leur demanda des explications plus claire. Elle n’avait pas tout compris à cette histoire d’Alice, mais se doutait bien des faits…
Les regard des deux femmes étaient maintenant sur elle. Et ils n'exprimait pas vraiment la compréhension, la gentillesse... Mais plutôt une sorte de peur, et de doute.

" My god, my god! Que devons nous faire maintenant? Aidez-nous de grâce! Nous sommes perdues! "[/colore]s'écria soeur Maria.

La doyenne de l'orphelinat n'avait pas peu de ce pouvoir. Elle disait qu'il s'agissait d'un pouvoir de dieu, d'un don, différent. Elle lui avait parler déjà de cette histoire un peu plus tôt dans la journée, en lui disant qu'elle pourrait rester ici mais que sa vie serait surement meilleur las bas...:

" Nanako, je comprend que tu nous ais caché un tel et effrayant secret sur tes étranges capacités... Mais je... je suis désolée.... Nous ne pouvons plus prendre soin de toi aussi bien que nous l'avions fait: cela se sachant, nous ne pouvons plus penser à te faire adopter...... Tu es...( elle cherchait un mot pour le désigner) différente des autres enfants et les futurs parents n’apprécieront surement pas... Et puis, si jamais tu décide d'intégrer cette école à Tokyo, dont je t'ai parler tout à l'heure,  tu seras plus heureuse, avec des gens qui te sont semblables. Ils te comprendrons, eux. Tu peut bien rester ici, dans la maison de dieu, où nous t'accepterons toujours, mais sache que ton pouvoir ne devra pas être révéler aux autres...Et que cela sera plus difficile...Certaine soeurs ont eu vent de cette histoire et pense que c'est un pouvoir de l'enfer...Je ne pense pas comme elle, mais peu de sœurs sont de mon avis, qu'il s'agit d'un don. Tu pourrais avoir une famille ainsi, non? Enfin, c'est à toi  de juger, nanako. Je prierai pour toi..."

Mais quelque part, elle avait honte de cette action, et savait qu'elle le regretterait un jour... Elle la poussait quand même un peu a partir, meme si elle adorerait la garder auprès d'elle. De plus qu'elle avait toujours bien aimé cette fille, pleine de tonicité et de détermination.


Et le jour de la rencontre...

Le lendemain matin, après une nuit blanche et l’intervention des étranges messieurs, ceux-ci revinrent à l'orphelinat de Nanako, dans l’attente de la réponse. Celle-ci était positive: Nananko y avait longuement réfélchi! Cela impliquait pas mal de bonne choses, mais auss de mauvaises...En faisant le poids, et en se disant qu'elle ne pouvait pas rester a l'orphelinat toute sa vie, il était logique qu'elle rejoigne cette "famille" d'étrange possesseur d'Alices.

Nanako avait fait ses bagages et était prête à partir. Elle fit ses adieux aux soeurs en les remerciant pour tout ce qu’elles avaient fait pour elle jusqu'à présent. Elle leur jura qu’elle ne les oublierait pas, surtout à la doyenne, qui, elle l'avait acceptée. Elle promit de revenir quand elle sortirait de cette école, diplomé, ou pendant les période de sorties!
Elle voulu aussi faire ses adieux aux autres enfants et à ses amis: elle leur fit donc, dans les larmes mais dans la joie aussi: elle avait trouvé une "famille" finalement.
Elle s’autorisa finalement à pleurer devant elles, et c’était l’une des rare fois où elle le fut. Elle pleurait toutes les larmes de son corps, si bien que rapidement, ses yeux étaient devenus rouge et gonflé. De leur coté, les soeurs montraient quelques larmes, heureuse qu'elle soit placé quelque part après tout ce qu'elle avait vécu. Une scène si émouvante et triste à la fois qu’elle en est impossible à décrire.

Nanako monta dans la voiture qui l'ammenerait vers sa future famille. les hommes la détende alors. Elle eu le temps de lancer un dernier regard à l'orphelinat qui fut sa maison si longtemps, se forçant à sourire.

Tout le trajet c'était fait dans la bonne humeur et la joie: les hommes rigolait avec Nanako et la mettait à l'aise, lui expliquant sa futur vie, l'un d'eau se présentant même comme pouvant être son "papa adoptif" si elle le voulait. Et voilà, maintenant, elle se dirigeait vers l’aéroport de Kyoto, et allait embarquer pour Tokyo…
Après tout quelques petites années ne pouvaient pas être si longues, si? Et puis elle n'avait plus rien à perdre!
Elle était donc bien déterminer à prendre ce transfert comme un tournant dans sa vie, qui la ramènerais au point zéro: elle allait tout recommencer dans cette école. Elle oublierait son passé dans un coin perdu de son cerveau, et se créerais ainsi une "nouvelle vie".


Who I am?
In your real Life...

Pseudo : Kily, Anna, Nanako~
Age : 19 ans
Dc? Nop, pas encore? :p
Comment as-tu connu le forum? Ancien membre de l'ancien forum! (voui j'ai mis beaucoup de temps à me réinscrire...><")
Comment l'améliorer : Rien à redire~
Notre code :(oh!) Meiko acquiesce (je donne des cookies en échange? :p)
Un petit plus?  Vive GA! ♥


"Are you ready ?"



Dernière édition par Nanako Hibari le Mer 4 Déc - 18:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Mer 6 Nov - 18:01

Bonjour et bienvenue sur le forum Nanako  :)

Ta fiche est jolie et je n'ai pas trop de choses à redire là-dessus, j'ai juste quelques points à discuter :

-Pour ton Alice, je n'ai pas trop compris, elle peut prendre l'aspect de n'importe quelle personne (masculin comme féminin) ou alors c'est juste elle à des âges différents?

-Pour ta psychologie, tu dis qu'elle est encore naïve... Après tout ce qu'elle a vécu? Elle devrait plutôt être quelqu'un d'endurci non? Alors, à justifier cette naïveté.

-Concernant l'histoire, je pense qu'il faudrait remodeler la fin de l'histoire : Car la décision d'aller à l'Académie se fait aussi AVEC Nanako désormais et ils prendront le temps qu'il faut pour qu'elle accepte, ils ne la forceront pas et prendront son avis en compte. Ensuite, je trouve les réactions des gens un peu excessives, au point qu'on l'interdise de toucher les autres enfants? x) Son Alice n'est pas dangereux en soi... Enfin, pour terminer, tu dis qu'elle sort beaucoup sous l'apparence de quelqu'un d'autre, mais dans ton histoire, elle ne peut se transformer que jusqu'à 6 ans, si on voit des enfants de 6 ans sortir dehors tout seul, on est un peu curieux voir inquiet non?

Voilà voilà ce que j'ai à redire! Sinon le reste me va, même si les réactions des parents font mal au cœur XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Dim 10 Nov - 18:19

Merci ! :)

Alors, j'ai modifié ce que tu m'avait demandé! (: Elle n'est finalement pas naïve du coup et se transforme sous l'apparence de Nako jusqu’à 10 ans. Mais il ne me semble pas que je dise qu'elle sorte dehors toute seule, hors de l'académie je veux dire ^^ (puisque ces transformations ont lieue la nuit)
Disons que les personnes n'accepte pas facilement la différence, et par peur, elle le lui interdise ^^'

Pour la transformation, oui, techniquement elle peut prendre une apparence humaine, quelle qu'elle soit, a condition de voir cette personne. Mais en pratique elle n'y arrive pas vraiment ^^ ( C'est pas ce qu'elle utilise de toute manière: elle, elle préfère se transformer dans sa forme masculine (pas besoin de la voir vu que c'est elle). Je n'en choisit qu'un alors, si tu préfère? (:

Enfin, si ça cloche toujours, je modifierait à nouveau ;p hihi~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Lun 11 Nov - 19:05

Alors pour ma part, les changements sur ta fiche me vont : ) Et ok pour l'Alice, je n'étais pas sure d'avoir bien compris mais c'est clair désormais!

Sinon pour l'histoire de sortir, je ne parlais pas de l'Académie, mais du couvent où elle était avant d'y venir, mais ce n'est qu'un détail!

Pour ma part, ça me va, tu as donc une voix pour ta validation : ) Je laisse mes très chères collègues prendre le relais!
Revenir en haut Aller en bas
RTA EFP (3)
avatar
RTA EFP (3)
Messages : 572
Rabbits : 3431
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 25

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: 2 S
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Lun 11 Nov - 20:03

Bonjour Nanako :)
Je lirais ta fiche prochainement mais j'aimerai avant que tu mettes un avatar et les images nécessaires à finaliser cette fiche. Merci :)

♦ ♦ ♦


♥ Et toi Invité... Auras-tu la folie de tenter ta chance ? ♫ ♪ ♥
Baka Ranger Violette, pouvoir du jus de mûres sacré!
Sinon, la Donna c'est moi! What else? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNG du forum
Messages : 537
Rabbits : 2944
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 25

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation:
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Dim 17 Nov - 18:43

Coucou Nana, si tu as un problème pour mettre tes images tu peux me les envoyer par mp et je m'en chargerai ^^ (je vois qu'elles ne sont pas à la bonne taille pour la plupart).

Ensuite on pourra voir pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Dim 24 Nov - 15:12

Voilà! Rectifications d'images terminée! (ouf ^^')
Merci beaucoup pour l'aide Sunako! :D

Revenir en haut Aller en bas
RTA EFP (3)
avatar
RTA EFP (3)
Messages : 572
Rabbits : 3431
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 25

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: 2 S
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Mar 26 Nov - 13:49

Bonjour :)

Désolée du retard, j'ai lu ta fiche. Elle est très sympa, j'aime bien ton personnage et ton alice x)
J'ai juste 2-3 bricoles à dire:
1) Je ne sais pas si ça fonctionne comme ça pour déposer un enfant dans un orphelinat. Dans le doute je dis ok qd mm
2) La soeur ne peut pas parler comme ça à Nanako... "Ma chérie", "mon coeur" etc je n'y crois pas. Même si Nanako reste une petite fille, elle emploiera plus "jeune fille" ou "mon enfant" si elle veut être affectueuse, mais pas mon coeur ou ma chérie.
3)Nanako a un traitement de faveur pour la voiture? Sinon il faut que la soeur conduise soit un mini bus pour récupérer tous les orphelins... Ou qu'il y ait une raison valable pour que la soeur se déplace pour la chercher elle uniquement.

Voilà :)

♦ ♦ ♦


♥ Et toi Invité... Auras-tu la folie de tenter ta chance ? ♫ ♪ ♥
Baka Ranger Violette, pouvoir du jus de mûres sacré!
Sinon, la Donna c'est moi! What else? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Mer 4 Déc - 18:51

Ha oui, c'est vrai que c'était pas très logique après réflexion ^^'
Je n'ai jamais vu d'orphelinat en vrai donc je ne sais pas trop comment ça se passe xD

J'ai corrigé donc l'histoire de la voiture (mini bus d'occasion, donc assez vieux ^^), et que tous les orphelins sont là! Et pareil, plus de "mon coeur" "ma chérie" normalement si j'ai rien zappé ;)

Revenir en haut Aller en bas
RTA EFP (3)
avatar
RTA EFP (3)
Messages : 572
Rabbits : 3431
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 25

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: 2 S
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Mer 4 Déc - 18:57

Donc tout va bien pour moi maintenant :) Plus que un vote et tu seras validée! Bonne continuation parmi nous :)

♦ ♦ ♦


♥ Et toi Invité... Auras-tu la folie de tenter ta chance ? ♫ ♪ ♥
Baka Ranger Violette, pouvoir du jus de mûres sacré!
Sinon, la Donna c'est moi! What else? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNG du forum
Messages : 537
Rabbits : 2944
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 25

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation:
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Mer 4 Déc - 23:54

Coucou ! J'ai lu ta fiche dès que j'ai pu, histoire de ne pas te faire attendre encore plus x)

Il y a quelques petites erreurs, des mots inversés notamment, mais rien de bien grave xD On comprend, donc ça me va ^^ L'histoire est cohérente, j'aime bien le caractère de Nanako (c'est une battaaaante la classe *^*)

Donc voilà, tu es validée ♥

Edit : comme elle vient d'arriver on va se décider avec les admins pour savoir quel rang étoilé lui mettre, merci de ta patience x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte Fondateur
Messages : 381
Rabbits : 2984
Date d'inscription : 13/07/2012

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Classe/métier
MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   Mer 4 Déc - 23:55

Bienvenue sur Gakuen After Alice !
 Ta fiche est maintenant validée, félicitations ! Ton rang étoilé est de deux étoiles ! Tu peux désormais aller poster librement dans l'académie. N'oublie pas d'aller faire recenser ton avatar dans le bottin des avatars disponible ici, d'enregistrer la date d'anniversaire de ton personnage ici et de faire une demande de chambre au niveau de ton dortoir.

Tu peux également créer une fiche de suivi pour ton personnage sur ce topic ou demander un rp ici. Enfin, tu peux aussi poster un journal intime pour ton personnage dans ce sujet.
Nous vous demandons par contre de bien vouloir mettre votre nom et prénom de pseudonyme dans les intitulés de ces sujets pour plus de clarté (les surnoms de suffisent pas). Cette remarque est également valable pour les absences!

Si tu as des questions, n'hésite pas à aller consulter les aides disponibles dans le sujet « A lire avant tout » ou contacter un membre du staff. Encore bienvenue et bon RP à toi !

Gakuen After Alice's Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenafteralice.lebonforum.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nanako&Nako Hibari, jeune fille perturbante~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arneval Malicia, jeune fille pas si pur [terminée]
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» Un casier, une jeune fille dans ses pensées... et PAFF ... || Justin Alambra [Terminé]
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]
» Vend jeune fille gâtée. Pas servi. Prix à débattre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen after Alice :: Fiches abandonnées...-