Partagez | 

Fuminori Otonu {Finie o/ }

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RTA Psychologique (2)
avatar
RTA Psychologique (2)
Messages : 54
Rabbits : 1360
Date d'inscription : 25/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans un coin tranquille

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Classe 3 Niveau F
MessageSujet: Fuminori Otonu {Finie o/ }   Ven 25 Juil - 0:49


 
 
 

 
Bienvenue sur Gakuen After Alice



 
Fuminori Otonu

 
Alice Règlement de volume
 
L’alice de Fuminori est très simple et lui convient parfaitement : il peut diminuer le son d’éléments autour de lui. Bon, techniquement, il peut aussi l’augmenter puisqu’il est capable après coup de lui faire revenir à taille normale. C’est comme s’il était un DJ avec leur engin spécial. Il est capable de toucher au bouton, de les faire monter quand il entend mal ou de les faire descendre quand ca l’embête.

Mais qu’entendons nous par son très exactement ? Eh bien c’est tout bruit qui provient d’un objet ou d’un être vivant. Il peut soit (en se concentrant) faire taire un ensemble de bruits de même longueur d’onde, soit juste faire taire quelqu’un.
Outch, je m’embrouille. Prenons un exemple simple : les criquets et leur « cris ». Il ne va pas faire taire un seul d’entre eux à la fois. Non, il va diminuer le bruit de fond qu’ils font parce que c’est approximativement le même pour tous, donc la même longueur d’onde. Mais cela lui demandera de la concentration.
A l’inverse, insonoriser une personne précise ne lui posera aucun souci.

Tout cela ne marche que dans un rayon proche de lui. La durée peut varier en fonction de sa concentration et de l'intensité du son. Néanmoins, on pourrait estimer cela autour de cinq minutes.
Voilà pour l’idée générale. Tout ceci marche également pour augmenter le volume.


 Caractère Physique
 
La peinture, la musique et la littérature. C’est aux yeux de Fuminori la sainte trinité de l’art auquel il concerne tous ses efforts. Il y avait bien quelqu’un qui les avait classé. Pourquoi ne pourrait il faire de même ?
Il n’y inclut pas la danse car il est trop flemmard pour cela. La sculpture est « pas mal » mais il n’arrive pas à en faire. La chanson l’ennuie au plus haut point. Le théâtre est trop bruyant… Le reste ne mérite pas qu’on s’y attarde.
De son point de vue, il se classe chez les romantiques, même s’il a des affinités avec des sous-genres tels que le baroque et le gothique.

En grand littéraire, il écoute surtout les paroles. Ainsi, pendant des années, la notion de musique classique a été pour lui une aberration (et un calvaire, cf sa merveilleuse histoire). En faire, cela allait encore car il se concentrait sur les notes, analysant cela comme un jeu. Néanmoins, quand il commença à écrire et que le bruit vint perturber ses douces pensées, il commença à utiliser son casque, comme de nombreux grands écrivains (hum, des écrivains récents on va dire). Et là, ce fut le drame.
Il apprit qu’il était maudit. Ad vitam eternam. Sans aucune chance de rémission (hum, ce mot a-t-il vraiment un sens ?).
Il n’arrivait pas à ce concentrer avec une chanson autour de lui. C’était impossible. Il passait bien trop de temps à écouter les paroles et son attention se volatilisait.
Il se songeait alors condamné.
Ensuite, il réalisa que le classique avait le don de détourner ce soucis (ben oui, y a pas de paroles). Il remplit alors son tout petit mp3 (truc noir, minuscule, offert à son anniversaire à l’époque où c’était encore hyper branché, avant qu’Apple n’arrive). Il ne choisit pas tout et n’importe quoi. Il était un homme (hum… façon de parler, le mot « garçon » ne sonne pas aussi bien) de goût.
Il tenta prudemment du Vivaldi et déclara que cela lui allait bien. Ce gout, cette sonorité, cette douceur mêlé à ce soupçon de vigueur. Oui, c’était parfait. Aussi bon qu’un vin rouge de Bourgogne (qui est, comme chacun le sait, est une région d’Allemagne). Il se dirigea ensuite vers la symphonie du Nouveau Monde, ce qui le convainquit que le romantisme était fait pour lui (et non l’inverse, voyons).
Il se constitua une petite discographie (est ce vraiment le bon mot ?) et aujourd’hui, il en a suffisamment à son gout. Surtout des requiem. Rien de tel que d’enterrer un cadavre pour écrire ou peindre une œuvre hautement créative. De toute manière, enterrer autre chose qu’un mort est interdit.

Question peinture, il a également ses gouts. Il ne supporte pas l’art contemporain parce que, voyez vous, l’art s’est arrêté. Elle ne pourra plus jamais évolué et ceci n’est certainement pas de l’art.
Il apprécie les estampes mais certaines lui font peur ou le mettent mal à l’aise. Du genre, quand il y a les madames et les tentacules. Chose qu’il n’a jamais comprise et qu’il ne veut pas comprendre.
Mais de toute manière, seul l’art occidental a de l’intérêt à ses yeux. Non, pas les américains, ils sont dépourvus de raffinement. Les européens, bien entendu. Il aime regarder tout cela. Mais il aime aussi les peindre.
Il essaye souvent de se faire passer pour un RTA technique et de s’installer avec son chevalet pour cela. Quand un prof s’en rend compte, il n’a qu’à le faire taire avec son alice. Cela marche si bien qu’une partie de la classe est réellement persuadé qu’il est en tech.
Ses thèmes de prédilections sont les squelettes, les cadavres, les natures mortes et les scènes de la vie courante. Il apprécie également d’observer les insectes, mais jamais en peinture, uniquement au fusain.

Niveau écriture, il affectionne tous les genres (quand ce sont des essais ou des livres un peu compliqué, il lit quand même et essaye tant bien que mal de ne pas s’endormir dessus à chaque page. Il a chronométré sa vitesse habituelle pour que cela semble naturel. Ensuite, il déclare que le propos de l’auteur est « profond » et « plein de sagesse ». Puis il dit aux autres qu’ils sont trop ignares pour qu’il daigne leur expliquer et qu’ils devraient le lire). Cela pourrait peut être paraître surprenant mais il aime les mangas et les comics. Mais attention, pas n’importe lesquels. Les shonens basiques dit « neketsu » le laisse de marbre. Il ne voit rien d’intéressant dans tout cela. Il apprécie modestement ceux classés mystère. Il adore les shojos, surtout les histoires d’amour. Là encore, cela pourrait paraître étrange mais Fuminori voyait en ces histoires les choses les plus glauques que l’on pouvait jamais écrire. Vous faire avaler qu’un harceleur abuseur soit un prince charmant parce qu’il vous dit « Je t’aime » tous les trois chapitres ou que c’est considéré comme normal de forcer la main à une fille. Ou alors faire croire qu’un prof qui sort son élève est totalement normal et ne se finira jamais mal. Il adorait imaginer toutes les scènes cachés dans les défauts du scénario ou essayer de calculer à quel âge le personnage principal était sorti avec un garçon pour la première fois. Ah la la… Vendre de la mysoginie à l’état pur sous forme de niaiserie. Un vrai tour de force. Son préféré combinait de nombreux cliché de ce genre, avec même une épique scène d’amour envers les embryons. Le tout sous couvert d’amour véritable et autres blabla…
Niveau Comics, il était très classique. Pratiquement que du batman parce que « c’était sombre » et jamais de Superman ou de Spiderman parce que « c’était trop gai ». Toutes les filles étaient à banir. Et parfois, il lisait X-men pour le propos hautement philosophique sur les pouvoirs et pour Magneto.
Sa liste de méchant préféré était très « normal ». En premier venait le Joker car c’était une convention. Ensuite double face car quelqu’un qui a le mot « double » dans son nom se doit d’être le numéro 2. Finalement venait Magneto ou le pingouin si l’on ne parlait que de Batman.
Mais ce qui lui plaisait par dessus tout, c’était les dystopies surtout sous forme de roman. Il avait tenté de lire « le meilleur des mondes » mais n’avait jamais réussi à dépasser le premier chapitre. « Farenheit 451 » ne l’avait pas touché. Les occidentaux, même s’ils se réputaient être doué dans cet art ne devait pas être bon finalement. Il avait été fasciné cependant par les ouvrages de XX notamment Shinsekai Yori qui était devenu son livre de chevet. Même si certaines scènes le mettaient mal à l’aise, il ne pouvait s’arrêter devant le génie de cet œuvre. De même, il aimait les auteurs traditionnels japonais comme Osamu Dazai, Haruki Murakami, Ango Sakaguchi ou Sōseki Natsume.
Voici pour la trinité.

Fuminori n’aime pas, non, ne supporte pas le bruit. Il le rejette de toutes les portions de son corps. La présence des autres l’indispose dès lors qu’ils ont ouvert la bouche. Il avait même envisagé à une époque apprendre la langue des sourds-muets et se faire passer pour. Il avait même acheté les bouchons d’oreilles pour cela. Seulement, sa mère les avait trouvé… Mais cela est une autre histoire.
Ainsi, Fuminori n’est pas spécialement asociale. Il est juste introverti. Paradoxalement, l’idée de se retrouver en face d’un télépathe l’effraie plus que tout. L’idée qu’on puisse venir lire ses pensées est déjà très angoissante pour lui. Il n’arrête pas d’y penser et d’essayer de les contrôler. Mais celle qu’on puisse venir empiéter dans son palais mental, le salir, le souiller… Elle lui est insupportable.

Et à part cela ? Vous voulez dire à part ses passions, ses gouts et son rejet du bruit ? C’est cela qui vous intéresse ? Très bien.
D’apparence extérieure, Fuminori est assez mou. Il ne bouge pas beaucoup, ne se presse quasiment jamais. Il se hâte avec lenteur. Le monde extérieur manque d’art à son gout. Ainsi, on a toujours l’impression qu’il y a une pancarte « en intense méditation, ne pas déranger » devant ses yeux.
Il ne parle que quand il a des choses importantes à dire. Et quand il estime qu’il en a, il devient alors très bavard. Plus tard, dans son adolescence, il sera certainement du type « rationaliste », à réfléchir sur tout pour contrôler ses émotions et pensées. Il a déjà une certaine tendance à cela.
Il a, et cela a du se voir un peu dans sa fiche, un caractère un peu orgueilleux et pédant. Il veut toujours se faire bien voir des autres et surtout des adultes, montrer qu’il est meilleur que les autres. Pour cela, il a tendance à lire beaucoup, surtout le soir. Quant à ses notes… Hum… De toute manière, les génies sont de grands incompris. C’est la preuve que c’est un génie. Maintenant, changeons de sujet…

Le fait qu’il soit un type enfance l’angoisse horriblement. Cela signifie qu’un jour, il ne pourra plus rester ici, mais surtout, qu’il ne pourra plus utiliser son Alice. Comment fera-t-il alors pour supporter le monde extérieur s’il ne peut plus l’adapter ?

------------------------------------


Fuminori est un enfant d’une extrême beauté. Du moins à ses yeux. Ses derniers sont d’ailleurs marrons. Et de taille moyenne.
Bon soyons sérieux un peu. C’est un petit garçon qui n’a rien de spécial. Il est très ordinaire. Comme une bonne partie des japonais, il a les cheveux noirs. Ils sont souvent ébouriffés et mal peignés car il a la flemme de s’en occuper. De plus, il est persuadé que l’intellect prime sur le physique.
Ses signes distinctifs… Il a une citation de Kafka sur le dos.
… Quoi ? Sérieusement, vous y avez cru ? Mais non voyons. Cependant à un si jeune âge, il n’y a rien de spécialement marquant. Il a bien des boutons et des points de beauté mais aucun n’est assez gros ou spécial pour qu’il y fasse spécialement attention. Il n’a aucune cicatrice ou trace bizarroïde, et il n’a jamais été enlevé par des extra-terrestres.
Donc non, rien à signaler.

Il n’a pas besoin de lunettes ou d’appareils aux oreilles. Son état clinque, sous toutes ses formes, est parfaitement normal.

Pour ses vêtements, il porte l’uniforme des primaires. Néanmoins, il se promène souvent avec un casque audio autour du cou. Son MP3 est caché dans une poche avant. Il ne le met pas en cours (trop peur de se faire griller) mais entre deux pauses ou à l’extérieur, quand il trouve un coin tranquille, il écoute de la musique.
Dans son sac, il a toujours une paire de boules quiètes. Au cas où.

Son Alice n’étant pas très puissant et de type enfance, il n’a pas besoin de limiteur. Mais peut être qu’un jour, il en aura.


 Histoire du personnage Évolution si souhait
 
Fuminori a une histoire et un passé dramatique. Du moins a-t-il longtemps essayé de s’en persuadé, pour ressembler à un héros de tragédie grecque.
Déjà, comble du malheur, il est né dans une famille de sept enfants (enfin, oui et non. Pas totalement. Les deux plus grands, ils étaient ses frères et pas totalement en même temps… Vous savez, les histoires de famille recomposé, des trucs qui datent d’avant sa naissance. De toute manière, ils sont adultes).
Lui qui détestait le bruit, il était servi. De plus, il était le cinquième, de sorte qu’il entendit tous ses petits frères et sœurs criaient, pleuraient et hurlaient quand ils étaient encore des bébés. De toute manière, tout le monde sait que la place du milieu était maudite. Quand on appelle « les garçons », il sait que ce sont les plus jeunes et pas lui qui est concerné. Quand on appelle « les petits », il est dedans mais cela renforce l’idée que, quelque soit son âge, il serait toujours petit.
Pour quelqu’un qui s’intéresserait à la répartition de la parité dans la fratrie (hum, cette phrase a-t-elle un sens ?), cela fait très exactement :
Garçon, fille, fille, fille, Fuminori, garçon, garçon. Voilà.

Pour ne rien gâcher à l’histoire, ils étaient modestes. Pas trop riches mais pas trop pauvres non plus. De quoi pouvoir élever tous les enfants normalement. ET le pourcentage d’alice était assez élevé. Théoriquement, c’était assez logique car monsieur et madame Otonu s’étaient rencontré à l’académie. Ainsi, sur les septs, cinq en possédait un, de nature plus ou moins variée. Deux étaient en technique, un en spécial, lui en psy et un en physique. A cela il fallait rajoute mémère voyante ainsi que Grand-papy phéromones. Enfin voilà quoi…

Mais tout cela nous éloigne de lui. Revenons donc au début.
Dès sa naissance, Fuminori était un bébé très pleurnicheur. Il ne supportait pas le moindre bruit. Vu que sa famille travaillait tous les deux à l’académie, c’était un peu compliqué. Leur maison n’était pas très loin et les élèves pas forcément silencieux.
Tous les membre de sa famille guettait son premier signe, qui indiquerait si ce serait un Alice ou pas. Bien sûr, ils auraient pu lui faire passer des tests ou demander à un alice de détection… Mais ils n’avaient pas envie. Ils préféraient avoir la surprise.  

Oui, dans les familes normales, la surprise c’est garçon ou fille (est ce que quelqu’un leur dira un jour qu’il existe autre chose d’ailleurs). Dans la famille Otoni, on se demande si le petit dernier va grimper au plafond, faire parler son mur avec de la peinture, nous empoisonner avec le dernier milkshake, tricher avec une boule de cristal ou bien encore maîtriser de mauvais esprits. Pas que ces cas là soient tous réellement arrivé mais… Vous voyez l’idée quoi !

Cependant, ce dernier mit du temps avant de l’utiliser. Peut être ne le contrôlait il pas totalement. Ou alors peut être que, tel un artiste, il préparait son entrée en scène. Cela s’expliqua peut être par l’arrivée fracassante d’un compagnon d’armes. A ses 1 ans, il reçut pour son anniversaire un trotteur. Ses yeux se mirent alors à briller, comme pour dire « Toi et moi allons être très amis ».
Attention ! Bébé courant en approche !
Nul besoin de savoir marcher pour cela. Battre des jambes est amplement suffisant. Il fallait une minute d’inattention pour qu’il se carapate, aussi loin que l’objet le lui permettait. Et comme quelqu’un avait eu la bonne idée de rajouter une option « anti-chute » qui faisait flotter l’objet, même les escaliers ne devinrent plus un problème. Se cachant ainsi dans les endroits les plus incongrus, il était à l’abri de l’ennemi. Mais cela ne l’empêchait pas de faire des bêtises. Cela l’aidait surtout à s’enfuit plus vite de la scène du crime…

Cependant, le problème du bruit revint dès qu’il eut à marcher et n’arrivait plus à atteindre la plupart de ses cachettes.
Au moindre bruit un peu trop fort ou au moindre chahut (ce qui était inévitable dès que les enfants pouvaient revenir chez eux ou dès que le bébé pleurait, vu qu’il n’était désormais plus le petit), il piquait une crise, se mettait à crier, à taper du pied et à se boucher les oreilles.
Un jour où cela fut particulièrement pénible, il se mit à souhaiter de toutes ses forces que tout cela disparaisse. Et peu de temps après, ce fut le silence total. Cela le surprit alors il releva la tête. Le temps ne s’était pas figé mais les personnes autour de lui n’arrivaient pas à parler. Elles semblaient toutes très surprises et légèrement paniquées.
Il se demanda s’il était devenu sourd et fit grincer une chaise pour s’assurer du contraire. Mais non, elle grinçait tout de même.
Et puis, petit à petit, à mesure qu’il perdait sa concentration, le bruit revint.
C’était la première manifestation de son pouvoir…

Son alice découvert, les gens de l’académie vinrent voir la famille. Après tout, vu leur passif, ils se doutaient qu’il y en aurait un nouveau tôt ou tard. Ses parents interférèrent, demandant à ce qu’il ne rentre qu’au moment de l’école primaire. Leur argument étant qu’il voulait passer du temps avec lui et qu’il était trop petit. Il serait surement perdu là bas.
Avec la nouvelle politique et le fait qu’ils aient déjà plusieurs enfants là bas, la direction accéda à leur demande et Fuminori vécu quatre années de plus à la maison familiale.

Il agissait un peu comme une éponge : il voyait quelque chose, il voulait absolument se l’approprier. Il tenta d’apprendre une langue morte suite à un film intéressant mais laissa tomber très vite : il n’arrivait déjà pas à lire et écrire la sienne déjà. Mais ce fut à l’origine de ses passions pour les arts. Par exemple, la musique. Leur plus grande sœur avait un alice du piano. Cela le fascinait. Il ne lui en fallu pas moins pour demander à faire pareil. S’il avait su…
On l’envoya donc chez une vieille dame qui donnait des cours de musique. Sauf que… Il ne supportait pas le solfège. Il trouvait cela assommant. Et on le força à continuer, s’il voulait un jour faire d’un instrument.
Cela pourrait sembler logique pour un adulte mais aux yeux du petit, c’était surtout injuste. De plus, son professeur avait une voix horriblement aigu à ses oreilles, qui ressemblait au son d’une flute. Cela l’horripilait au plus haut point et il stressait à l’idée qu’elle se mette à crier ou parler un peu fort.
Cela le perturbait tellement qu’il utilisa un jour son alice sur elle toute la durée d’un cours, avant de tomber de fatigue. Après cela, il ne fut plus autorisé à revenir là bas. Il appris donc à écouter la musique et à l’apprécier, plutôt qu’à la composer.

Le fait qu’il ne supportait aucun bruit alerta tout de même ses parents. Ils se demandèrent un moment s’il n’était pas autiste ou une forme semblable, avait un problème aux oreilles ou tout autre pathologie médical. Ils l’emmenèrent donc chez un pédopsychiatre et divers spécialistes. Ceux ci les rassurèrent : il était en parfaite santé. C’était plus dû à son caractère et sa nature introvertie.
Néanmoins, comme il ne comprenait rien à ce qui se passait, cela confina en lui l’idée qu’il était un être spécial.

Nous pourrions également développer comment il tomba amoureux de la dystopie (mais cela fut plus tard) et de l’écriture en général. On pourrait s’attarder sur le fait que, jaloux de sa grande sœur qui entrait en première année d’école primaire (elle n’avait pas d’alice), il voulut absolument apprendre à lire à l’âge de cinq ans et y arriva après plusieurs mois et l’aide de sa mère. Il y avait également les visites au musée qui lui donnèrent gout à la peinture.
Mais tout ceci ne serait que redite. Cela se passait toujours de la même façon : il absorbait, en masse, tout ce qu’il voyait car il avait envie d’apprendre et d’en savoir toujours plus.
Après tout, il était quelqu’un de spécial.

Je propose que nous fassions un saut dans le temps car il ne se passa rien d’extraordinaire. La vie continuait son cours.
Le jour de la rentrée à l’école primaire, Fuminori entra à l’académie Alice. Ce fut pour lui un grand choc. Déjà auditif car des centaines d’élèves ensemble, c’était bruyant. A un point que vous n’avez pas idée. Il en tomba presque malade et finit la journée du second jour à l’hôpital, devant un médecin perplexe qui ne comprenait pas comment cela avait pu déclencher de tels symptômes somatopsychiques.
Mais ce fut également un choc mental car il dû se rendre compte qu’il n’était pas forcément spécial ou intéressant. Perdu au milieu du flot des étudiants, il devenait presque invisible.
Il se protégea contre cela en se créant un égo très important.

Il appris par la suite où se cacher quand il n’allait pas bien. Le mp3 qu’on lui offra pour son entrée à l’école s’avéra très utile. Nous avons déjà vu comment il fit la connaissance de la musique classique par ce biais.
Il se fit quelques amis, notamment des techs avec qui il avait des affinités. Même si ses notes étaient moyennes, il su se faire bien voir des professeurs. Quoi que, ses parents devaient y être pour quelque chose aussi. D’ailleurs, il voyait souvent ses frères et sœurs ainsi qu’eux. Il ne souffrit donc pas vraiment de la solitude.
L’année suivante, il entreprit d’écrire ses premiers romans. Des trames très stéréotypés avec de gros Gary-sue et pleins de fautes d’orthographe. Mais ce n’était pas bien grave. Il était persuadé d’être le prochain Rimbaud de la littérature.

Désormais, il est un peu plus grand. Il n’est pas sot et sait très bien que la limite d’âge arrivera bientôt. Plusieurs enfants de sa classe sont déjà partis pour cela. Ca commence tout doucement. C’est très angoissant car il ne sait pas quand cela aura lieu exactement. Mais en attendant, il doit continuer à vivre sa vie.
The show must go on !

------------------------------

Fuminori n'a pas beaucoup changé, si ce n'est qu'il a sans doute dû apprendre à faire des concessions. Mais en dehors de cela ? Toujours aussi artiste, toujours se pensant tech et supérieur aux autres. Il entre actuellement au collège, il ne lui reste plus qu'un an avec son Alice.
Oh et... Il commence à avoir des otites de plus en plus fréquentes.

 
IRL
Décrivez vous irl, pas de minimum de ligne ! Pensez juste à répondre aux trois premières questions !
Code du réglement:


Validé depuis longtemps


DC ? ou si non Comment as-tu connu le forum? :


Yep. De James Hamlet. Et mon TC est Shukaku Eiko :)


Avatar:

Vocaloid/Len Kagamine/Fuminori Otonu


Autre:
citrouille :)
 


Particularités du personnage
Prénom et Nom:

Fuminori Otonu
Sexe :

Masculin
Age:

11 ans et demi (mis à jour avec le changement de fiche)
Age d'entrée à l'académie:

Il y est né (ses parents travaillent ici et sa famille comporte de nombreux Alices)
Date de naissance:

9 avril
Poste ou classe actuelle:

Classe 3 niveau F
Orientation:

Bisexuel, pour changer
Objets importants possédés: (Limiteur, Pierre Alice, Objet Alice ) Attention ne pas en avoir trop, que ça reste logique.

Son mp3 et son casque ! Comment ça c'est pas important ? D8
Nom alice :

Règlement de volume
Type Alice:

Enfance
RTA:

Psy
Neutre

 
And ...

 

 

 
©️ Halloween

 


Dernière édition par Fuminori Otonu le Mar 23 Aoû - 13:22, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RTA Psychologique (2)
avatar
RTA Psychologique (2)
Messages : 54
Rabbits : 1360
Date d'inscription : 25/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans un coin tranquille

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Classe 3 Niveau F
MessageSujet: Re: Fuminori Otonu {Finie o/ }   Ven 25 Juil - 18:54

Images mises et alice un peu modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Fuminori Otonu {Finie o/ }   Ven 25 Juil - 18:58

Coucou et bienvenue à ton DC sur le forum : )

J'ai lu ta fiche et je l'ai trouvé très drôle, j'aime beaucoup le personnage!

Je n'ai pas grand chose à dire, mis à part que l'Alice est un peu vague dans ses limites (temps d'utilisation, distance, puissance,...) mais je comprends tout à fait que ce ne soit pas facile à décrire vu que cela varie pas mal. Pour ma part, je te fais confiance sur ce point.

C'est bon pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
RTA EFP (3)
avatar
RTA EFP (3)
Messages : 572
Rabbits : 3017
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 24

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: 2 S
MessageSujet: Re: Fuminori Otonu {Finie o/ }   Ven 25 Juil - 20:49

Re-bienvenue James :)

J'aime beaucoup ton DC ! xD Très fun xD
Bref, je ne vois rien à redire non plus donc je te donne une voix ;)

Amuse toi bien avec !

♦ ♦ ♦


♥ Et toi Invité... Auras-tu la folie de tenter ta chance ? ♫ ♪ ♥
Baka Ranger Violette, pouvoir du jus de mûres sacré!
Sinon, la Donna c'est moi! What else? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNG du forum
Messages : 537
Rabbits : 2530
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 24

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation:
MessageSujet: Re: Fuminori Otonu {Finie o/ }   Ven 25 Juil - 22:25

C'est bon pour moi aussi ^^ (Tu as le chic pour les personnages exaspérants//VLAM !!) (Je plaisante, Fumi est chou xD)

Tu es dooonc validééé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte Fondateur
Messages : 381
Rabbits : 2570
Date d'inscription : 13/07/2012

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Classe/métier
MessageSujet: Re: Fuminori Otonu {Finie o/ }   Ven 25 Juil - 22:35

Bienvenue sur Gakuen After Alice !
Ta fiche est maintenant validée, félicitations ! Ton rang étoilé est de 2 étoiles ! Tu peux désormais aller poster librement dans l'académie. N'oublie pas d'aller faire recenser ton avatar dans le bottin des avatars disponible ici, d'enregistrer la date d'anniversaire de ton personnage ici et de faire une demande de chambre au niveau de ton dortoir.

Tu peux également créer une fiche de suivi pour ton personnage sur ce topic ou demander un rp ici. Enfin, tu peux aussi poster un journal intime pour ton personnage dans ce sujet.
Nous vous demandons par contre de bien vouloir mettre votre nom et prénom de pseudonyme dans les intitulés de ces sujets pour plus de clarté (les surnoms de suffisent pas). Cette remarque est également valable pour les absences!

Si tu as des questions, n'hésite pas à aller consulter les aides disponibles dans le sujet « A lire avant tout » ou contacter un membre du staff. Encore bienvenue et bon RP à toi !

Gakuen After Alice's Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenafteralice.lebonforum.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fuminori Otonu {Finie o/ }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fuminori Otonu {Finie o/ }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]
» Andalucia [MAJ finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen after Alice :: Mes premiers pas en tant qu'Alice! :: Me voici ! - Présentation :: Fiches Validées-