Partagez | 

[Post-event]It's a trap! [PV Takeo]

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Jeu 30 Avr - 17:58

Les restes du planétarium détruits formaient un mélange hétéroclite de béton armé, bois, ferraille et plantes brûlées. La zone avait déjà été examinée par les services de l'Académie (oui, presque l'équivalent des services secrets et de la police scientifique... la classe non?) et déclarée dangereuse, vu l'état du bâtiment et les risques impliqués. De plus, c'était une chance inespérée d'en apprendre plus sur l'Alice du chef de la confrérie, si bien que la zone avait été délimitée et interdite au public.

Cela n'empêchait pas Alida de fouiner dans les décombres, observant elle aussi d'un œil critique les dégâts causés par ce fameux Roi. La jeune femme ressemblait à un kaléidoscope d'hématomes, étant couvertes de bleus et coupures en tout genre, sur tout le corps et même sur le visage. Déchargée hier soir de l'hôpital, les médecins lui avaient ressoudés les os en une seule nuit, mais l'avait prévenue qu'ils resteraient fragiles pendant encore une petite semaine et lui avait interdit toute activité physique trop importante. Ce qui n'avait pas empêché Alida d'essayer de tenter de faire son sport matinal. Mais elle avait à peine réussit à faire un petit jogging, alors ne parlons pas de l'escalade ou des arts martiaux.

Énervée, fatiguée, endolorie de partout, elle s'était résolue à se promener simplement, son esprit réfléchissant à toute allure. Elle ne pouvait s'empêcher de se traiter de crétine pour ses actions passées. Quel besoin avait-elle eut d’attraper cet artefact ? Pourquoi n'aurait-elle pas simplement pu s'échapper sans demander son reste ? Mais non, il avait fallut qu'elle tente de jouer les héroïnes. Et voilà où ça l'avait menée. Elle se souvenait encore de l'inquisition dans son esprit, l'Alice fouillant, déchirant sa mémoire, écartelant les souvenirs sans aucun remords pour atteindre son objectif. Et en voyant le spectacle du planétarium, il était évident qu'elle s'était mis à dos des gens bien trop puissants pour qu'elle puisse lutter. Pourquoi diable devait-elle toujours aussi mal choisir ses adversaires ?

A vrai dire, même si elle s'en voulait de telles actions, Alida savait bien pourquoi elle avait agit ainsi. Elle appréciait énormément l'Académie, qui était son refuge, et avait simplement voulu la protéger. Ce qui était stupide. Beau mais stupide. Et maintenant qu'elle avait la tête froide, elle se rendait compte de l'idiotie d'un tel geste. Elle soupira et poussa un morceau de béton du pied, marchant entre les décombres d'un pas sans bruit. Il ne servait à rien de ressasser le passé. Maintenant, elle devrait s'employer à réfléchir à un moyen de se protéger des représailles.

Elle n'entendit pas le skate-board arriver, trop silencieux pour cela, mais sentit ses impulsions électromagnétiques s'approcher. Elle retint un soupir, connaissant parfaitement qui était juché dessus et pourquoi il venait. Il s'agissait de l'une des deux moitiés du couple le plus stupide de l'Académie, deux zigotos qui entachaient la réputation de la RTA technique (et celle de la RTA physique également, même si cela ne l'intéressait pas autant) aux yeux d'Alida. Elle les évitait comme de la peste d'ordinaire, ne supportant pas leurs blagues d'un goût douteux et leur attitude enfantine. Et voilà que l'un venait au secours de l'autre, tel un preux chevalier. Dégoûtant.

Il se trouvait que ce matin, Alida s'était trouvée malencontreusement sur le chemin d'une des blagues de l'un des deux énergumènes. Et elle devait avouer qu'elle avait peut-être perdu son calme. Mais qu'importe, après tout ? Elle n'allait pas commencer à se soucier de ce que les autres pensaient. Elle était juste fâchée envers elle-même, une vraie dame ne perd jamais son calme normalement.

Alida allait se retourner pour lui expliquer qu'il n'avait pas à perdre son temps à essayer de lui soutirer des excuses quand elle reçut d'en haut... une... substance liquide à l'odeur étrange. Fumante de colère, elle se retourna pour fusiller du regard le jeune homme, qui semblait fier de lui. Elle aurait pu lui lancer une diatribe sur la futilité de son geste, mais trop en colère, elle préférait une solution plus radicale.


-Tu trouves ça drôle ? Tu n'y a pas encore goûté.

D'une pensée, elle fit griller les composants du skate-board, envoyant le jeune Takeo (car c'était bien de lui dont on parlait) droit vers le sol. Il atterrit avec un bruit satisfaisant, la chute étant assez haute pour blesser son orgueil mais pas son corps. Elle s'apprêtait à lui attraper les cheveux pour lui faire lécher le sol mouillé de la substance dont il avait osé la couvrir, quand il tenta lâchement d'échapper à son destin, à l'aide de petites... était-ce des simulacres de souris ? Quoiqu'il en soit, les deux dispositifs à moustaches explosèrent, avec un maximum d'effets. Beaucoup de fumée oui, mais aussi beaucoup de puissance, sur un sol déjà fragilisé à plusieurs reprises.

Alors qu'elle allait traverser le rideau de fumée pour le rattraper (il ne pouvait aller bien loin sans son skate-board si?), elle sentit le sol se dérober sous ses pieds et elle bascula dans le vide. Elle tomba à plat ventre sur un sol dur, le choc et la douleur lui faisant perdre brièvement connaissance, tandis que les gravats continuaient de pleuvoir sur les pauvres victimes. Finalement, elle émergea de nouveau, se demandant dans quel pétrin elle s'était encore fourrée (quoique ce ne soit pas de sa faute cette fois-ci).
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de Sciences (Primaire)
avatar
Professeur de Sciences (Primaire)
Messages : 27
Rabbits : 1352
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 24
Localisation : Près de Nancy

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Professeur de science (primaire)
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Dim 3 Mai - 14:35

Takeo était dans une colère noire, ce qui arrivait rarement pourtant. Mais cette fois, c’était différent. Quelqu’un avait fait du mal à son ami. Non seulement c’était impardonnable mais en plus ça méritait une punition exemplaire !

Il se fichait bien du fait qu’à la base, si Kaito avait été blessé, c’est parce qu’une de ses blagues avait foiré en touchant une mauvaise victime, victime qui avait alors déversé sa colère sur lui. Maintenant, il y avait quand même une limite à ne pas dépasser et cette garce l’avait franchi. Il s’était excusé tout de suite et elle lui avait quand même tenu des propos atroces.

Takeo avait rarement vu Kaito aussi mal. La dernière fois, ils étaient encore des gosses. Physiquement hein, parce que mentalement cette remarque perd tout son sens.

Takeo avait laissé son ami dans leur chambre pour qu’il se repose et il espérait que Puppy et Misty s’occupaient bien de lui, le réconfortant. Rien que de penser à son ami, la colère de Takeo redoubla d’intensité.

Takeo arriva enfin à la cuisine de l’Académie et remplit un saut d’eau fraichement salie. Puis, il le déposa avec précaution sur Tornado sous les yeux intrigués des robots ménagers. Takeo reprit alors son chemin, cherchant sa victime.

Il ne la connaissait que de vu. Après tout, elle était une de ses élèves en RTA technique. Mais pour l’instant, il n’en avait cure. Elève ou pas, il allait lui apprendre à faire du mal à ses amis !

Après une bonne heure de recherche méticuleuse, il finit par la trouver près du planétarium, marchant dans ses pensées. L’heure de la vengeance avait sonné !

Il prit le seau, manquant de perdre l’équilibre tellement il était lourd, et renversa le contenu sur la chevelure blonde. La voyant trempée et puante fut si jouissif qu’il exulta !


« BIEN FAIT POUR TA GUEULE ! »

« Tu trouves ça drôle ? Tu n'y as pas encore goûté. »

Takeo n’eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu’il tomba en chute libre et s’écrasa sur le sol lourdement, ce qui lui arracha une grimace de douleur. En effet, la chute lui fit extrêmement mal.

Puis son regard se posa sur Tornado, dont les circuits avaient manifestement cramés et sa colère redoubla d’intensité. Alors comme ça, en plus de faire du mal à ses amis, elle détruisait l’un de ses biens les plus précieux ?

Avant qu’elle ne le touche, Takeo s’était redressé et avait sorti de sa poche deux souris explosantes qu’il jeta aux pieds de l’étudiante. Elles avaient pour objectif de l’aveugler et surtout de lui coller les pieds pour qu’elle ne puisse plus bouger ! Mais il avait…hum… légèrement oublié qu’il se trouvait au niveau du planétarium…

Et avant qu’il ne s’en rappelle, le sol se déroba sous ses pieds, lui faisait faire une chute de plusieurs mètres, ainsi qu’à son ennemi du jour. Le choc leur fit perdre connaissance momentanément.

Quelques minutes plus tard, Takeo émergea du cocon de brouillard dans lequel il avait été plongé. Il essaya de se relever. L’opération fut délicate, il avait des coupures de partout dont certaines saignaient encore. Heureusement, son visage avait été épargné. Il était juste recouvert, comme le reste de son corps, de poussière et de terre.

Par contre, sa cheville le faisait horriblement souffrir. Il avait dû se la tordre en tombant. Aussi, il s’assit sur le sol pour la soulager. Il leva les yeux et s’aperçut que le bilan aurait pu être bien plus catastrophique.

Un gros mur en béton était tombé et avait bouché le trou en hauteur. Takeo soupçonnait qu’il retenait une grosse quantité de gravât. Si elle était également tombée, nul doute qu’ils seraient morts écrasés. Quelques petits interstices laissaient cependant filtrer un peu de lumière, rendant la cavité moins sombre. Maintenant, il n’y voyait quand même pas grand-chose.

Il se morigéna d’avoir été aussi bête pour faire exploser le sol du planétarium… Jusqu’à ce que son regard tombe sur la blondasse. Et là, en fait, globalement, il fut super satisfait.

Non seulement elle était également tombée avec lui, mais en plus la glue des souris avec atteint leur cible ! Après tout, c’était le but recherché. Franchement, il était très content ! Elle était maintenant collée au sol de la cavité, face contre terre ! Bon, juste ses chaussures mais sans le produit pour les décoller, elle ne pourrait que se redresser sur les genoux. Et ça c’était génial pour Takeo !

De plus, comme elle était trempée, la poussière qu’elle avait reçue s’était agglutinée sur ses vêtements. Elle était dans un état pitoyable.

Il voulut prendre une photo de sa victoire mais en prenant son téléphone, il s’aperçu que ce dernier n’avait pas survécu à la chute. Il attendit donc patiemment qu’elle se réveille et constate la position inconfortable dans laquelle elle était.

Elle ne semblait pas blessée plus que ça. Ce qui lui arracha un soupir de soulagement. Il s’en serait voulu si elle avait été vraiment amochée dans la chute.

Puis, il reporta son attention sur le lieu où il se trouvait parce que bon, il fallait bien sortir de ce trou à rat… Déjà par le ‘’plafond’’ ce n’était pas possible : le mur empêchait de regagner la surface et le fragiliser n’était clairement pas une option viable.

Takeo se redressa et étouffa un cri quand sa cheville blessée bougea. Puis il regarda à la ronde. Il se trouvait dans l’une des pièces du premier sous-sol du planétarium mais comme Takeo n’y était jamais allé, il ne savait pas vraiment sa fonction.

Un rapide examen lui apprit que la seule porte de la pièce était inutilisable : un gros bloc de béton empêchait son ouverture et il n’avait pas la force de le pousser à deux, surtout avec sa cheville blessée.

Loin de paniquer, il regarda au sol cette fois et là, il eut un espoir. Un trou d’environ 1 mètre de diamètre retint son attention à quelques mètres de lui. En clopinant, il s’y dirigea et essaya de regarder à l’intérieur. Mais il ne put rien distinguer, ce qui ne l’étonna pas.

Il faisait déjà très sombre dans la cavité. Il s’assit à nouveau et réfléchit à un moyen de trouver de la lumière. Il regarda dans les alentours et son regard se posa sur le cadavre de Tornado. L’autre imbécile avait fait griller ses circuits mais peut-être qu’il pourrait en tirer quelque chose ? Il alla donc le chercher et commença à regarder ce qui pouvait être sauvé dessus.

♦ ♦ ♦


Kaito et moi, c'est plus fort que tout. C'est pour la vie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Dim 3 Mai - 22:43

Quand Alida reprit conscience, elle ne vit d'abord qu'un noir complet. Puis, rapidement, ses pupilles se dilatèrent pour lui permettre de voir le moindre rayon de lumière. De plus, elle reprenait peu à peu ses esprits, sa vision s’éclaircissant. Elle découvrit rapidement sa situation, qui était précaire. Bloquée dans le sous-sol du planétarium, un gigantesque bloc de béton comblait la sortie vers la liberté, et un autre, encore plus gros, trônait au dessus, avec un équilibre douteux. Il pouvait tomber à tout moment. Mais au moins ne l'avait-il pas écrasée lors de sa chute.

Déblayant péniblement les gravats s'étant accumulés sur elle, elle toussa doucement, crachant la poussière qu'elle avait inhalée. Elle était couverte de poussière qui s'était agglutinée à l'eau qu'elle avait reçu auparavant et ses vêtements étaient clairement fichus. D'ordinaire, Alida était très coquette, elle adorait s'habiller avec soin et se maquiller avec encore plus d'ardeur. De plus, elle détestait la saleté et le désordre. Inutile de dire qu'elle était dans un vrai cauchemar. Mais pourtant, elle ne se sentait pas plus stressée que cela, au contraire, son esprit tournait au maximum de ses capacités. Savoir qu'elle devait d'abord se sortir de cette situation pour se nettoyer, elle était capable, grâce à l'adrénaline, de rejeter son coté maniaque pour un instant.

Elle entreprit de se relever, avant de s'arrêter, le souffle coupé par la douleur. Elle porta la main à son torse, sentant sous ses doigts quelques côtes sortir anormalement sous la peau. Ce n'était pas étonnant puisqu'elles avaient déjà été brisées par la confrérie. Qu'avait dit le médecin déjà ? Pas d'effort violent ? Dommage. Elle avait aussi de nombreuses petites coupures, mais rien de grave et quelques nouveaux bleus apparaîtraient, mais ce n'étaient pas comme si elle en était déjà couverte. Elle serra les dents, sachant que ce n'était pas grave, tant que les côtes n'allaient pas embrocher le poumon. Elle tenta alors de se relever pour de bon, pour constater que ses chaussures étaient engluées dans une sorte de glu à l'aspect dégoûtant. Inutile de préciser de qui cela venait, l'autre idiot semblait se spécialiser dans tout ce qui était peu ragoutant. Elle savait qu'elle ne pouvait pas se permettre de rester scotchée en un endroit, alors elle fit se qui lui semblait le plus naturel, elle retira ses pieds de ses chaussures.


(Décidément, ils sont tout les deux des terreurs pour ma garde-robe...)

Elle avait déjà du changer de tenue suite à la blague ayant mal tourné, et voilà qu'un autre ensemble vestimentaire était à jeter. Sans remords aucun, vu l'état qu'il avait, elle arracha un morceau de son chemisier, s'en servant pour essuyer délicatement son visage du maximum de la poussière, dégageant ses yeux. Elle observa en même temps la pièce, découvrant à son plus grand déplaisir, qu'elle n'était pas la seule à être tombée. Déjà qu'être bloquée ici était un vrai calvaire, mais en plus, elle devait partager l'espace avec un sombre crétin. Elle soupira.

(Heureusement, ça ne devrait pas être trop difficile de sortir d'ici...)

Hélas, son Alice infirma cette phrase. Pour confirmation, elle sortit son portable de sa poche, mais il était définitivement décédé, entre la douche froide et la chute. Elle n'avait plus aucune réception. Elle tenta de pousser son Alice au maximum, mais il n'y avait pas d'autre appareil fonctionnant dans les douze mètres aux alentours. Elle regarda l'autre captif des lieux tenter de réparer son skate-board, ce qui était inutile. Mais en même temps, tout ce qu'il faisait ne répondait-il pas à cette condition, l'inutilité ?

Elle s'attacha les cheveux, souhaitant se dégager le visage et s'approcha du jeune homme d'un pas prudent et mesuré. Elle savait qu'elle était en présence de quelqu'un qui lui était antipathique, voir qu'elle pouvait considérer comme un ennemi, et ce, alors qu'elle était dans un espace confiné. La meilleure chose à faire, était donc de coopérer pour sortir de là rapidement, mais encore fallait-il que ce dernier soit dans le bon état d'esprit. Il était assez stupide pour ne pas comprendre l'urgence du moment et continuer à faire sa petite gué-guerre.


-Pas besoin de te démener pour trouver une porte de sortie.

Elle posa son portable devant lui, avant de s'asseoir elle aussi, déjà fatiguée de ce petit effort.

-Tu es un Tech pur, c'est ça ?Si tu arrives à réparer l'émetteur du portable, je pourrais envoyer un appel à l'aide et ils viendront nous chercher.

Elle se demandait comment il allait réagir, allait-il exploser ou être un tout petit peu mature ?

-Inutile d'essayer de sortir par nous-même, il y a trop de risque de se retrouver ensevelis.

Elle préfèrait le préciser avant qu'il n'aille titiller quoique ce soit. Elle regarda le plafond, jugeant du regard l'énorme bloc qui détenait finalement leurs vies. Resterait-il en place, ou allait-il s'effondrer ? Elle savait que c'était un risque qui ne pouvait hélas pas être évité. Elle ferma les yeux une fraction de seconde. Elle était épuisée et pour l'instant, toute réserve de colère était vide. Mais selon l'attitude du jeune homme, elles pouvaient être de nouveau remplies au maximum en quelques secondes. Elle lui jeta un regard blasé, se demandant comment il avait pu avoir la stupidité de faire exploser quelque chose dans une zone sinistrée comme celle du planétarium. Mais pour l'instant, elle ne lui sortirait pas ce genre de réplique. Coopération était le mot d'ordre, si possible... La vengeance viendrait plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de Sciences (Primaire)
avatar
Professeur de Sciences (Primaire)
Messages : 27
Rabbits : 1352
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 24
Localisation : Près de Nancy

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Professeur de science (primaire)
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Lun 4 Mai - 13:15

La pimbêche s’était relevée mais Takeo, absorbé par son travail, ne le remarqua pas tout de suite. Lorsqu’il se concentrait, il devenait rapidement hermétique au monde qui l’entourait. Il avait réussi à trouver dans son sac, toujours accroché à son skate, son fidèle tournevis. Maintenant, il n’avait rien d’autre pour travailler et son projet ambitieux de réaliser une lampe à partir des restes de Tornado et d’autre débris qui trainait çà et là promettait d’être compliqué, même pour un tech aussi doué que lui.

Lorsqu’Alida s’approcha pour lui parler, il sortit de sa bulle. Sa première réaction fut de se demander comment diable elle avait pu se débarrasser de la glue qui était supposée entraver ses mouvements.

D’un rapide coup d’œil, il aperçut ses chaussures, traînant sur le sol, toujours engluées. Puis, il regarda les pieds de la jeune femme pour confirmer ses pensées : elle était en chaussette. C’était une solution. Enfin bon. Elle aurait pu aussi attendre qu’il la libère ! Ah les femmes…


« Pas besoin de te démener pour trouver une porte de sortie. Tu es un Tech pur, c'est ça ? Si tu arrives à réparer l'émetteur du portable, je pourrais envoyer un appel à l'aide et ils viendront nous chercher. Inutile d'essayer de sortir par nous-même, il y a trop de risque de se retrouver ensevelis. »

« Objection, va nu pied ! J’ai beau être un Alice tech super badass, sans outil je ne peux rien faire. Tu crois vraiment que je n’avais pas aussi pensé à réparer mon portable ? »

Takeo lui montra les restes du sien qu’il avait disposé sur le sol.

« Un Alice n’est pas un Dieu » dit Takeo en haussant les épaules. «Même si je sais ce que je dois faire pour le réparer… Si je n’ai pas le matériel me permettant de trifouiller à l’intérieur, je ne peux tout simplement pas le faire. Donc, il est inenvisageable d’appeler l’extérieur. De plus, comme tu as du le remarquer, le bloc au-dessus de notre tête menace de tomber d’un instant à l’autre. Il faut donc partir d’ici au plus vite.»

Takeo avait dit toute sa tirade sans méchanceté aucune et était très sérieux. Trop même. Alida ne devait peut-être pas le reconnaître… Mais voilà, Takeo savait quand il fallait être sérieux et pouvait se montrer d’une perspicacité redoutable.

« Mais ne t’en fais pas, j’ai une idée. Déjà j’ai un tournevis, et avec ça, je peux me sortir de toutes les situations ! Puis, tu vois le trou là ? Il mène surement au deuxième sous-sol et vu le peu de trou qu’il y a dans le sol, je pense qu’il ne doit pas avoir subi beaucoup de dommage. On devrait pouvoir circuler dedans sans trop de problème. Il faut juste de la lumière mais ça, je m’en occupe. Après, on va pouvoir trouver un escalier ou un conduit ou n’importe quoi qui pourra nous mener vers la sortie. Puis en chemin, si on tombe sur une caisse à outils, je réparerai ton téléphone, il a l’air en meilleur état que le mien, et on appellera. Qu’en penses-tu ? »

Takeo regarda sa jeune élève, pas si jeune que ça. Elle était vraiment dans un sale état, c’était à mourir de rire. Il ne put retenir un « Sinon cool ton look ! Il te correspond bien ! Maintenant, ça serait peut-être plus swag avec des chaussures non ? A moins que tu trouves ça trop mainstream ? »

Il trifouilla dans sa poche et sortit deux petits flacons qu’il lui tendit.

« Tiens, va libérer tes chaussures, t’es déjà suffisamment amochée, pas la peine de t’ouvrir les pieds surtout qu’on ne sait pas combien de temps on va rester ici. Et fais attention à ne pas en mettre dans tes blessures, je ne sais pas quelle réaction chimique improbable ça peut faire… Et j’suis convaincu que t’as pas envie que je joue à l’apprenti secouriste avec toi ! »

Et il se remit aussitôt au travail. Il sortit rapidement un nombre incalculable de fil de cuivre et autres constituants composants Tornado. Il soupira quand il découvrit la pièce qu’Alida avait fait cramer. Cependant, il ne se laissa pas abattre. Avec le peu qu’il avait, il finit par se dire qu’il ne pourrait rien en tirer… Puis une idée germa dans sa tête. Il regarda autour de lui et trouva du bois. Et dans le réservoir de Takeo il y avait des produits hautement inflammables. Il fallait juste qu’il fabrique un dispositif permettant de créer une étincelle. Et ça, avec ce qu’il avait à disposition… C’était largement faisable.

Il prit un bout de bois et un bout de tissu qui trainait dans un coin. Il enroula ce dernier autour. Puis, il trafiqua un peu les débris de Tornado et lorsqu’il fut satisfait, il dit :
« Eloigne toi un peu la miss ! »

Il trempa le bâton dans les produits inflammables et déclencha le dispositif. Et miracle ! Le feu prit du premier coup ! Satisfait, Takeo ramassa son tournevis et quelques bouts de métal qu’il fourra dans son sac :

« Je vais essayer de fabriquer une lampe de poche en chemin… Mais déjà, la priorité c’est de se tirer d’ici et on devrait avoir assez de feu pour descendre en bas ! »

Il se dirigea vers le trou et… lâcha la torche dedans. Après avoir vérifié que rien d’inflammable n’était en dessous hein… Enfin… Je crois… Puis il se mit sur le bord du trou et essaya de descendre sans se faire mal à la cheville. Mais il savait que tôt ou tard, il faudrait bien qu’elle touche le sol…

Dans un premier temps, il se descendit à la force des bras mais il n’était pas très sportif et du lâcher. Et il s’écrasa sur le sol. La douleur à sa cheville fut intenable mais il essaya de ne pas trop le montrer.

Il s’écarta en clopinant, ramassa la torche et regarda autour de lui. Comme il le pensait, la pièce n’avait pas de dégâts très importants et la porte de sortie n’était pas bouchée. Puis si elle était fermée à clef, il pourrait toujours la forcer.

Il se tourna vers le haut du trou et regarda sa cadette, lui demandant si elle avait besoin d’aide.

♦ ♦ ♦


Kaito et moi, c'est plus fort que tout. C'est pour la vie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Mar 5 Mai - 21:21

Alida avait déposé son portable devant Takeo, lui demandant de l'aider à réparer une partie du téléphone, afin de lui permettre de communiquer avec l'extérieur. Alida avait juste besoin d'un émetteur pour transmettre les impulsions électromagnétiques. Le reste du portable était inutile. Mais apparemment, son interlocuteur était plus stupide qu'elle ne le pensait. Et en plus, il pensait qu'il pouvait se moquer d'elle.

-Objection, va nu pied ! J’ai beau être un Alice tech super badass, sans outil je ne peux rien faire. Tu crois vraiment que je n’avais pas aussi pensé à réparer mon portable ? Un Alice n’est pas un Dieu. Même si je sais ce que je dois faire pour le réparer… Si je n’ai pas le matériel me permettant de trifouiller à l’intérieur, je ne peux tout simplement pas le faire. Donc, il est inenvisageable d’appeler l’extérieur. De plus, comme tu as du le remarquer, le bloc au-dessus de notre tête menace de tomber d’un instant à l’autre. Il faut donc partir d’ici au plus vite.  

Inutile de dire qu'Alida était énervée à ce stade, il ne l'avait pas écoutée entièrement et lui répétait ce qu'elle venait de dire. Ne venait-elle pas de dire qu'il fallait s'éloigner sous peine d'être ensevelis ? Mais apparemment, seule la moitié des informations atteignait son petit cerveau.

-Mais ne t’en fais pas, j’ai une idée. Déjà j’ai un tournevis, et avec ça, je peux me sortir de toutes les situations ! Puis, tu vois le trou là ? Il mène sûrement au deuxième sous-sol et vu le peu de trou qu’il y a dans le sol, je pense qu’il ne doit pas avoir subi beaucoup de dommage. On devrait pouvoir circuler dedans sans trop de problème. Il faut juste de la lumière mais ça, je m’en occupe. Après, on va pouvoir trouver un escalier ou un conduit ou n’importe quoi qui pourra nous mener vers la sortie. Puis en chemin, si on tombe sur une caisse à outils, je réparerai ton téléphone, il a l’air en meilleur état que le mien, et on appellera. Qu’en penses-tu ?

-J'en pense que tu ne m'as pas écoutée. Je n'ai pas besoin que tu me répares le téléphone, tout ce dont j'ai besoin, c'est de l'émetteur de l'un d'entre eux. Maintenant, vu ce que tu viens de me dire, j'en déduis que même cette simple action t'es impossible. Il semble donc être justifié de s'en tenir à l'idée de s'éloigner autant que se peut de la zone dangereuse.

Elle ferma les yeux, réfléchissant un instant.

-Il se trouve que le système d'égout de l'Académie a été construit à échelle humaine, justement pour servir de refuge ou passage aux élèves en cas de besoin. Je connais leur disposition, je devrais pouvoir nous guider, si l'entrée de ce bâtiment n'est pas bouchée.

Alida avait longuement étudié tout les passages et recoins de l'Académie, se forçant à absorber toutes ces information, au cas où elle aurait du en sortir rapidement ou se cacher. Cela devenait utile, même si ce n'était pas pour les raisons qu'elle aurait cru. Elle fut interrompu dans ses pensées par un commentaire de son interlocuteur, qu'elle avait oublié un instant.

-Sinon cool ton look ! Il te correspond bien ! Maintenant, ça serait peut-être plus swag avec des chaussures non ? A moins que tu trouves ça trop mainstream ? 

-Ton vocabulaire est affligeant, tout comme le fait que tu trouves ça drôle de se moquer de quelqu'un dans une telle situation, mais je suppose qu'il ne fallait pas en attendre beaucoup plus de ta part.

-Tiens, va libérer tes chaussures, t’es déjà suffisamment amochée, pas la peine de t’ouvrir les pieds surtout qu’on ne sait pas combien de temps on va rester ici. Et fais attention à ne pas en mettre dans tes blessures, je ne sais pas quelle réaction chimique improbable ça peut faire… Et j’suis convaincu que t’as pas envie que je joue à l’apprenti secouriste avec toi !

-Qui a dit que je te laisserais faire ?

Alida ne pipa mot sur son aspect, qu'elle savait horrible, mais ce n'était en aucun cas son fait, elle n'en retirait donc aucune honte. Se levant sans faire de grimace, même si chaque respiration lui rappelait ses côtes brisées, elle retourna dégluer avec précaution ses chaussures. Elles étaient définitivement fichues, mais au moins fourniraient-elles une protection relative.

Retournant auprès de son malheureux comparse (enfin, la question se posait de savoir qui des deux était le plus malheureux), elle le regarda élaborer une torche de fortune. Décidément, d'abord l’émetteur, ensuite la lampe torche. Pour un tech, il ne construisait pas grand chose. Mais Alida n'en dit pas plus, se contenter de lui lancer un regard hautain au « miss ». Peut-être qu'il se considérait encore comme son professeur. Ce qui était ridicule, vu qu'Alida avait depuis longtemps déserté les cours de RTA (comme par hasard quand Takeo avait commencé les siens, si on pouvait appeler ça des cours) pour aller faire son travail.


-Je vais essayer de fabriquer une lampe de poche en chemin… Mais déjà, la priorité c’est de se tirer d’ici et on devrait avoir assez de feu pour descendre en bas !

Elle le regarda aller jusqu'au trou et se laisser tomber, avec une grimace franche lorsqu'il atterrit. Il fut ensuite aisé de remarqué qu'il privilégiait un coté lors de sa marche. Non pas qu'elle veuille faire avantage de la blessure du jeune homme, elle la notait juste pour se souvenir qu'il n'allait pas avancer très vite. Il lui proposa son aide, ce qui tira enfin un sourire à la jeune femme. Dommage que ce ne soit pas un sourire très amical.

-Je suppose que c'est une blague, vu comment tu es estropié. Je peux me débrouiller seule.

S'asseyant au bord du trou, elle se laissa tomber, serrant les dents au moment de l'impact. Elle sentit ses côtes racler contre ses poumons et le choc remonter dans ses jambes, mais en une seconde, elle était prête à redémarrer. Elle observa la disposition des lieux, se souvenant où était le nord en surface. Elle transposa les directions au sous-sol et montra le mur est.

-La bouche d'entrée des égouts devrait se trouver par ici. Mais il n'est pas à exclure qu'il y ait dans cette pièce du matériel utile. Allons jusqu'à l'entrée et ensuite j'irai explorer la pièce.

Inutile de dire qu'Alida préférait laisser le professeur boiteux à l'entrée des égouts, autant pour sa tranquillité que pour une histoire de rapidité.
Ils atteignirent rapidement le mur, mais la lumière de leur torche de fortune n'apportait pas beaucoup de lumière dans ce sous-sol très sombre. Ils longèrent donc ledit mur jusqu'à arriver à une sorte de porte ronde percée en bas pour laisser passer les eaux usagées. Alida fit tourner la poignet et, à son grand soulagement, constata que la porte était ouverte.


-Très bien, donne-moi la torche et attends-moi ici, je vais fouiller le reste de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de Sciences (Primaire)
avatar
Professeur de Sciences (Primaire)
Messages : 27
Rabbits : 1352
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 24
Localisation : Près de Nancy

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Professeur de science (primaire)
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Mer 6 Mai - 13:30

« Je suppose que c'est une blague, vu comment tu es estropié. Je peux me débrouiller seule. »

Takeo haussa les épaules et la regarda atterrir sur le sol toute seule. Elle était aimable comme une porte de prison cette nana.

« La bouche d'entrée des égouts devrait se trouver par ici. Mais il n'est pas à exclure qu'il y ait dans cette pièce du matériel utile. Allons jusqu'à l'entrée et ensuite j'irai explorer la pièce. »

Takeo ne dit rien et lui emboîta le pas. Il regarda l’endroit où il marchait intéressé. Même si ça le saoulait d’être en compagnie de l’autre blondasse, il était quand même super content de jouer les explorateurs ! Ils arrivèrent rapidement à destination et Alida reprit la parole :

« Très bien, donne-moi la torche et attends-moi ici, je vais fouiller le reste de la pièce. »

« Voyons voir...Euuuuh... Non. » Le ton était suffisamment autoritaire pour que la jeune femme comprenne qu’il était très sérieux. « T’es pas ma mère. Je fais ce que je veux. Et si t’en veux une, tu as qu’à la faire.»

Il commença donc à fouiller la pièce, serrant le poing autour de son bien. Il était hors de question qu’il lui passe la torche. Et puis quoi encore. D’abord, c’était lui qui l’avait faite ! Donc elle lui revenait de droit !

L’autre raison était beaucoup plus mâture : lui seul savait ce dont il avait besoin pour construire sa lampe torche ou encore pour réparer le portable. Elle n’avait surement pas conscience de la richesse de l’environnement dans lequel elle se trouvait donc son exploration aurait été bidon.

Après quelques secondes de recherche, Takeo sut qu’il pourrait construire deux lampes torches sans soucis. La pièce était peu riche en matériel, mais il avait tout ce dont il avait besoin pour construire une ampoule cette fois-ci. La dernière fois, il lui manquait les filaments incandescents, qu’ils ne pouvaient pas fabriquer comme ça sur demande. Mais dans cette pièce, il en trouva sur des ampoules bien sur brisées. Ils étaient cassés bien sur. Mais ça… C’était un détail mineur pour lui. Les réparer n’était qu’une formalité.

Il ramassa tout un tas de babioles cassées, de bouts de métal éparpillés puis il se mit au travail méticuleusement. N’avoir qu’un tournevis lui rendait la tâche difficile mais enfant il avait bien réussi à construire une voiture télécommandée avec une fourchette…

Au bout d’une bonne demi-heure de découpe, de soudage approximatif réalisé avec un bout de métal qu’il faisait chauffer dans la flamme de la torche et de débrouillardise aiguë, Takeo réussit son œuvre : une première lampe torche. Bon elle n’était pas très belle et le filament incandescent n’était pas protégé par une coque de verre vu qu’il n’avait pas le matériel pour travailler ce matériau… Mais elle éclairait divinement bien et était transportable sans danger.

Satisfait, Takeo se leva. Au final, il ne ferait pas la deuxième lampe. L’autre n’en était pas digne. Elle était bien trop hautaine. Il rassembla le reste de ses trouvailles cependant et les fourra dans son sac. Au cas où.


« Bien. Allons-y maintenant. »

[HRP : Désolée c'est court mais je ne savais pas du tout comment pouvait réagir Alida donc bon... Surtout que j'ai l'intuition que ça va bientôt se fâcher là mdr]

♦ ♦ ♦


Kaito et moi, c'est plus fort que tout. C'est pour la vie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Lun 11 Mai - 22:42

Alida et Takeo étaient comme l'eau et le feu, chien et chat, impossible de s'entendre, impossibles de communiquer, de s'entendre sur le moindre petit point. La jeune femme avait proposé (même si son ton avait été péremptoire) d'aller fouiller la pièce à la recherche du moindre petit objet susceptible de les aider dans leur situation. Cela lui semblait tout à fait logique qu'elle soit la personne à s'occuper de cette tâche, pouvant avancer plus rapidement que l'autre. Mais elle avait oublié que la logique ne faisait pas vraiment partie du vocabulaire du jeune homme.

-Voyons voir...Euuuuh... Non. T’es pas ma mère. Je fais ce que je veux. Et si t’en veux une, tu as qu’à la faire.

Elle le regarda partir, fatiguée de s'expliquer. Elle aurait eu à répondre bien des choses, mais sentait que cela n'aurait rien changé pour le jeune homme, qui avait sa propre idée des choses. Elle le laissa fouiller la pièce donc, le regardant fouiller chaque recoin, avançant avec difficultés. Pendant ce temps, elle surveillait le petit coin de ciel, qu'on apercevait à travers la brèche par laquelle ils étaient descendus, et surtout, surtout, l'énorme morceau de béton au dessus de leur tête.

Elle aurait pu lui dire qu'elle ferait tout cela plus rapidement et aussi bien que lui. Peut-être n'avait-elle pas le même type d'Alice que lui mais elle était assez intelligente pour savoir ce dont il avait besoin. Ensuite, elle aurait pu lui répliquer qu'utiliser des ressources pour créer un duplicata d'un objet qu'ils possédaient déjà était stupide.

Elle préféra prendre appui contre le mur, soupirant de fatigue. Trop d’événements en trop peu de temps, son corps commençait à lui rappeler qu'elle n'était pas immortelle, loin de là. Elle le regarda trouver ce dont il avait besoin et construire sa lampe torche en silence, une sorte de fatigue et de colère était tombé sur elle. Elle n'était plus prête à faire de concessions. Lorsqu'il se releva, une lampe torche à la main, il proposa d'y aller, s'approchant de la sortie. Elle entreprit alors d'ouvrir la porte de leur incertaine sortie, mais ne le fit pas en silence.


-Attends un peu, et les portables ? Il n'y avait rien d'intéressant ? Tu peux faire quelque chose ?

Alida n'oubliait pas la situation dans laquelle ils étaient tout les deux : blessés et coincés sous terre. Les portables restaient leur meilleure porte de sortie. Mais, alors que Takeo lui répondait, son attention fut attirée par le plafond. Alida était incroyablement fatiguée, mais dans cet état de stress, son instinct de survie avait détecté le petit bruit annonciateur de la catastrophe. Sans se soucier de ce qu'il pourrait dire ou faire, elle fit la seule chose à faire, sachant que Takeo était blessé et avait du mal à avancer. S'il trébuchait, c'en était fini de lui. Elle le poussa de toutes ses forces dans le tunnel, avant de se jeter derrière lui.

Une fraction de seconde plus tard et l'enfer s'écroulait derrière eux, le bloc de béton tombant enfin, vers sa destination finale.

Alida rouvrit les yeux à la lumière de l'invention de son infortuné compagnon. Peut-être que Takeo était stupide, mais il avait le mérite de construire solide. La lampe éclairait le tunnel et derrière eux, un éboulis de pierre. Elle avait atterrit sur le flanc et tenta de se relever, mais un élancement terrible lui coupa le souffle. Portant la main à son coté, elle palpa la côte qui avait osé traverser sa peau. En la retirant, elle découvrit le sang poisseux qui coulait de la plaie. Takeo n'était pas indemne non plus, mais sur le coup, elle avait fort à faire sur elle. Le souffle court par la douleur, elle réussit toutefois à parler, ou tout au plus à articuler quelques mots.


-La plaie... la comprimer.

Elle réussit à s'asseoir contre le mur, une main sur le flanc malgré la douleur que cela induisait, pour réduire l'hémorragie. Elle secoua légèrement la tête, pour essayer de reprendre pleinement conscience après un tel choc. Elle leva enfin les yeux vers Takeo, pour voir comment il se portait. Etait-il lui même blessé ? Quoiqu'il en soit, leur situation venait à nouveau de prendre un tournant précaire. Ce tunnel était-il sauf ? Ou risquait-il de s'effondrer à son tour ? Il était difficile d'en juger, l'espace étant trop étroit. La meilleur conduite à tenir était de s'éloigner, mais pour l'instant, elle ne pouvait pas bouger. En plus, vu l'état de sa cheville, l'autre imbécile serait incapable de l'aider à marcher.

-Je l'avais dit... j'aurais du le faire... J'aurais été plus... rapide.

Sans compter que Takeo aurait pu construire sa lampe plus loin dans le tunnel, mais non, monsieur avait tenu à la faire sur place bien sur ! La colère ralluma ses yeux et surtout, fit disparaître les derniers nuages qui traversaient son esprit embrumé.

-Mais j'imagine qu'il était trop difficile à ta petite personne de lâcher ta précieuse torche pour quelques minutes ! Était-ce trop dur de reconnaître que mon plan était meilleur ?

Elle le fusillait du regard, incapable de reconnaître encore la nécessité de maintenir un climat favorable entre eux deux.

HRP : Si tu as le moindre soucis, sms ou mp : )
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de Sciences (Primaire)
avatar
Professeur de Sciences (Primaire)
Messages : 27
Rabbits : 1352
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 24
Localisation : Près de Nancy

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Professeur de science (primaire)
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Dim 5 Juil - 20:42

« Attends un peu, et les portables ? Il n'y avait rien d'intéressant ? Tu peux faire quelque chose ? »

« J’ai trouvé des trucs utiles. Mais je préfère descendre avant de m’en occuper »

Il n’eut pas le temps de finir qu’il se fit projeter dans le trou, sans comprendre. Le choc qui survint fut pire que le précédent et il perdit de nouveau conscience lorsque sa tête heurta le sol.

Il resta un moment inconscient puis finit par revenir à lui. La première chose qu’il ressentit fut une douleur atroce à son menton puis à sa cheville blessée. Il s’appuya sur ses avants bras et se redressa un peu jusqu’à pouvoir s’asseoir. Il passa sa main sur le bas de son visage pendant qu’il détaillait ce qui se passait autour de lui. Le contact avec une substance poisseuse lui tira une grimace : il s’était surement ouvert le menton. Mais ce qui accaparait davantage son esprit fut la jeune femme. Elle n’était pas tombée loin de lui, deux mètres tout au plus. Il vit à quel point elle était blessée. Et il comprit l’urgence de la situation.

Il l’écouta cracher son venin, il n’en avait cure. Elle ne tiendrait pas plusieurs heures encore. Il fallait qu’il fasse quelque chose rapidement. Cependant, il ne put s’empêcher de répliquer :


« Ton plan n’était pas meilleur. C’est normal qu’avec ton égo démesuré tu le penses mais non. Après tout, tes plans ne sont pas parfaits. La preuve : tu t’es faite dégommée par la confrérie. Ça serait bien que tu apprennes l’humilité. »

Pendant qu’il parlait, il avait attiré son sac près de lui, sorti les deux portables et quelques autres objets. Il avait tout le matériel qu’il lui fallait pour en réparer un. Maintenant, le problème des outils n’étaient toujours pas résolu malheureusement.

Takeo soupira et regarda la blessure d’Alida. Il fallait qu’il y arrive, il n’avait pas le choix. Il ne pourrait pas la porter et en plus la déplacer n’était pas la meilleure des options. Il reporta son attention sur les objets en face de lui et fouilla dans sa mémoire pour trouver quelque chose qui pourrait l’aider. Et une phrase lui revint rapidement en mémoire.


*Tout est question de perspective*

Oui mais… Même en réfléchissant différemment, il avait besoin d’outil pour petits pour faire ce qu’il voulait. Et là, l’étincelle se fit. Il regarda de nouveau ce qu’il avait en face de lui en pensant cette fois à vouloir construire de petits outils à la place de réparer le téléphone d’Alida et activa son alice. Il ne sentit pas de résistance de la part de son don cette fois et immédiatement, il sut ce qu’il devait faire.

D’un geste franc, il prit son tournevis et commença à bricoler. Il suait à grosse goutte. Ce n’était pas facile pour lui de fabriquer quelque chose à partir de presque rien. Il n’était qu’un alice diffus... Il savait bien qu’il n’avait pas les capacités fabuleuses de son idole Hotaru Imai. Mais malgré tout, il réussit à faire ce qu’il voulait.

Il démonta ensuite le téléphone d’Alida, celui ayant le moins souffert, retira la batterie et s’attaqua à l’intérieur de l’appareil. Il repéra facilement les pièces défectueuses et commença à les bricoler minutieusement, ce qui n’était pas chose aisée. Mais Takeo savait être patient, surtout lorsqu’il bricolait.

Après un bon quart d’heure de réparation, il remit la batterie en place et tendit l’appareil à Alida.


« Tiens, en théorie le récepteur est réparé. Essaye de voir si tu peux faire quelque chose »

[HRP : désolée pour l'attente et pour le résultat...]

♦ ♦ ♦


Kaito et moi, c'est plus fort que tout. C'est pour la vie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Jeu 9 Juil - 22:59

La situation était précaire, chacun était blessé à sa manière, si bien qu'il était impossible de se déplacer. Le tunnel s'étendait devant eux, porte de sortie assurée et pourtant inaccessible. Alida réfléchissait à un plan de secours (qui consistait à envoyer Takeo ramper jusqu'à la sortie, ce qui semblait le plus logique, mais aussi le plus intéressant car le voir se déplacer de la sorte aurait été une rétribution acceptable pour la situation dans laquelle il les avaient mis). Elle répondit sans trop réfléchir à la phrase de Takeo, qui semblait affairé, sortant les portables et du matériel de son sac.

-Il était impossible de leur échapper éternellement, l'important était d'en sortir vivante tout en les empêchant de mettre la main sur ce qu'ils cherchaient.

Quand à apprendre l'humilité, voilà une remarque qui passait totalement au dessus de l'esprit de la jeune femme, concentrée sur le jeune homme devant elle, qui représentait à présent leur meilleur espoir de sortir d'ici rapidement. En l'observant, un petit espoir s'alluma dans l'esprit d'Alida. Takeo pouvait-il reconstruire un portable ? Ou au moins un récepteur ? Il semblait absorbé dans sa tâche, même si pour l'instant il ne construisait rien. Elle avait déjà vu cet air sur le visage d'autres Tech en pleine création et savait qu'il était en train de mettre en œuvre son Alice.

Elle le laissa se concentrer, voyant qu'il avait rouvert les yeux et commençait à attraper des pièces par-ci par-là. Elle reposa la tête contre le mur, soupirant doucement. Elle était patiente, elle attendrait qu'il trouve une solution, il connaissait son Alice depuis assez longtemps normalement pour savoir dans quoi il se lançait. Elle hésita un instant à tout briser pour l'envoyer en personne chercher de l'aide, abandonnant le projet fou de réparer un portable de rien. Oscillant entre les deux options, elle tenta de jauger le jeune homme devant elle, qui faisait un piètre professeur. De cela, elle était sûre. Il était également complètement stupide et enfantin, deux choses qu'elle redoutait chez les autres. Etait-il digne de confiance ? Elle repensa à son attitude depuis qu'ils étaient enfermés ici. Il n'avait pas écouté ce qu'elle avait dit, perdant de précieuses secondes, mais il avait finit ce qu'il avait débuté et choisir d'entreprendre.

C'était certes un peu maigre pour juger quelqu'un, mais elle devait se baser sur ce qu'elle avait vu. Elle lui tenait rigueur de ne pas l'avoir écoutée parce qu'il n'avait pas su reconnaître le bien-fondé de son plan, non pas parce qu'il était en désaccord avec elle.


-Tu as dix minutes pour réparer ce portable. Sinon on passera au plan B.

Elle ferma les yeux, essayant d'occulter la douleur. Elle était si fatiguée...

- Tiens, en théorie le récepteur est réparé. Essaye de voir si tu peux faire quelque chose.

Alida se réveilla en sursaut, son esprit confus analysant le plus rapidement possible la situation mais s'embourbant dans le processus. Elle regarda l'objet qu'on lui tenait une seconde, le temps que le message remonte au cerveau et soit compris. Finalement, elle prit le récepteur d'une main assurée. Utiliser son Alice pour cette simple tâche ne serait pas difficile. D'une fraction de seconde, son Alice s'était branché et elle composa un message simple à destination de son supérieur. Au moins, elle était sûre qu'il verrait le message immédiatement, vu qu'il était branché à son ordinateur presque 24h/24. Et l'avantage de ne pas faire de blagues comme Takeo était qu'on la prenait au sérieux. Ce qui n'aurait pas forcément été le cas si Takeo avait envoyé le même message.

-C'est fait.

Elle reposa le récepteur de nouveau, éliminant de nouveau les filaments (plutôt les chaînes) qui entravaient son esprit. Combien de temps avait-elle perdu connaissance ? Elle se morigéna de ne pas réussir à rester éveillée alors qu'elle s'était promit de surveiller le temps. A en juger par l'état de sa blessure, elle n'avait pas du dormir très longtemps, mais elle aurait préféré avoir une estimation très précise. Et puis, surtout, il y avait un autre point qu'elle souhaitait éclaircir, maintenant qu'elle réfléchissait de nouveau à plein régime et vu qu'ils avaient du temps devant eux avant qu'on vienne les chercher.

-Comment es-tu au courant pour la confrérie et moi ?

Son implication était censée rester un mystère. La plupart de l'Académie savait désormais que la confrérie s'était infiltrée dans l'Académie et qu'ils avaient relâchés le virus. Le fait qu'ils avaient cherchés à dérober un puissant objet Alice était aussi de notoriété publique, tout comme le fait que leurs plans avaient été entravés. Mais les détails avaient été masqués au maximum. La dernière chose qu'Alida souhaitait, c'est qu'on parle encore plus d'elle, en tout cas, sur son implication dans cette affaire.

Et puis, se concentrer sur autre chose, sur ce mystère, lui permettait d'occulter le reste de la situation : sa colère, son ressentiment, sa douleur et sa fatigue. Elle se raccrochait à cela comme une bouée de sauvetage, pour garder la tête hors de l'eau. Il valait mieux garder toute sa tête dans une telle situation. Et une véritable curiosité l'habitait, elle voulait savoir qui d'autre était au courant et ce, jusqu'à quelle mesure.


-Qui t'en a parlé ? Et de quel droit ?

Bien que les questions soient plutôt agressives, Alida n'était pas conduit par la colère. Ce qui n'était pas forcément évident à deviner, bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de Sciences (Primaire)
avatar
Professeur de Sciences (Primaire)
Messages : 27
Rabbits : 1352
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 24
Localisation : Près de Nancy

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Professeur de science (primaire)
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Lun 13 Juil - 0:45

Takeo s’aperçu immédiatement qu’Alida n’était pas au mieux de sa forme. En même temps ce n’était pas non plus extrêmement difficile à deviner. Il se demanda quelques instants si elle aurait la force de communiquer avec l’extérieur. Après tout, elle avait l’air un peu amorphe. Peut-être son alice ne fonctionnerait-il donc pas ?

Heureusement il n’en fut rien. L’unique mot prononcé par l’étudiante soulagea le jeune homme. Bien qu’une partie de lui ait encore follement envie de se balader dans cet endroit, il savait qu’ils n’étaient pas en état. Surtout la femme en face de lui.

Inquiet pour leur sécurité, il attrapa la lampe et balaya d’abord le plafond. Le trou avait été bouché par de nouveau débris qui menaçait de s’écrouler dans un futur plus ou moins proche. Mais mis à part cette partie, le reste du plafond était en parfait état. Cela lui arracha un soupir de soulagement. Vu qu’ils n’étaient plus en dessous du trou mais près d’un mur, ils pouvaient se détendre et attendre les secours en toute quiétude.

Il inclina le faisceau de lumière et commença à détailler minutieusement l’endroit où ils se trouvaient. Ce qui fut rapidement fait. Ils étaient tout simplement dans un couloir d’évacuation banale. La curiosité de Takeo était cependant piquée à vif et il nota dans un coin de sa tête de revenir ici une fois guéri avec son comparse pour inspecter les lieux. Qui sait ? Peut-être que l’endroit deviendrait une de leur nouvelle base secrète !

Il fut tiré de ses rêves d’aventures par Alida qui soudainement rompit le silence tacite qui s’était installé entre eux :


« Comment es-tu au courant pour la confrérie et moi ? Qui t'en a parlé ? Et de quel droit ? »

Takeo leva un sourcil en la regardant. Elle lui avait parlé sur un ton drôlement agressif pour une mourante… Peut-être qu’elle n’avait pas si mal que ça après tout. Il décida de ne pas l’informer du pourquoi du comment. Après tout, il n’avait aucune envie de répondre à sa question… Il avait beaucoup trop à perdre dans l’histoire.

Un « Occupe-toi de tes oignons. » traversa ses lèvres puis il s’allongea sur le sol poussiéreux. Son corps était douloureux et pour une fois, il se surprit à presque regretter la situation dans laquelle il s’était fourré. Mais le visage éteint de Kaito lui revint en mémoire et il rejeta vivement cette pense. Cette peste n’avait eu que ce qu’elle méritait. Enfin de sa part. Parce que le destin avait décidé d’être vraiment ignoble avec elle en cette journée.

Il lui jeta un coup d’œil en biais. Elle était vraiment dans un sale état. Déjà, elle était dégueulasse. Bon pas physiquement, elle était plutôt mignonne (comme quoi Satan avait de multiple visage…), mais parce qu’elle était vraiment crade. Couverte de terre et de poussière collées sur la peau et ses cheveux, elle faisait peine à voir. De plus, ses vêtements étaient en partis déchirés et de nombreuses coupures parsemaient sa peau. Mais ce qui retenait le plus l’attention du jeune homme était cette plaie immonde qu’elle avait sur le torse et qui continuait de saigner. Elle perdait des forces à vue d’œil, ce qui lui arracha un nouveau froncement de sourcil. Il était hors de question qu’elle lui claque entre les doigts. Ok il ne l’aimait pas mais quand même.

Notant qu’elle peinait à maintenir la pression sur la plaie, il se redressa et s’approcha d’elle. Il ne savait pas comment elle allait recevoir cette aide inopinée et il voulait éviter qu’elle se débatte de trop, si elle en avait encore la force ce qui n’était même pas sûr. D’ailleurs il se demandait si elle n’avait pas perdu de nouveau connaissance. Aussi rapidement qu’il pouvait au vu de sa condition pas fameuse non plus, il lui bloqua son bras valide et l’allongea de force par terre sur le dos. L’opération fut aussi efficace que prévu, la délicatesse en moins. Il s’en voulut un peu de la malmener comme ça… Mais après tout, c’était pour son bien !

Il bloqua son bras sous ses jambes de façon à l’immobiliser et retira sa chemise. A ce moment-là, il se rendit compte que ses gestes pouvaient être… hum… Mal interprétés et lâcha un très rassurant :


« T’inquiète pas, je ne vais pas te faire de mal. Enfin je crois. En tout cas ce n’est pas prévu. »

Il chercha rapidement un endroit propre sur sa chemise et en trouva un qui avait été relativement épargné par les chutes successives. Satisfait, il plia sa chemise de façon à garder cet endroit en vue tout en l’épaississant et vira sans ménagement la main d’Alida qui était toujours sur la blessure.

Cependant, il appliqua doucement la compresse puis posa sa main et augmenta progressivement la pression.


« Ça va ? Je ne te fais pas trop mal ? » lâcha t-il un peu nerveux. Même si il était un peu maladroit, il essayait vraiment de bien faire. Mais il était tendu, s’attendant d’un moment à l’autre à devoir gérer une tigresse en furie, outrée qu’il la touche même pour son bien.

♦ ♦ ♦


Kaito et moi, c'est plus fort que tout. C'est pour la vie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Jeu 16 Juil - 23:22

La curiosité d'Alida n'était pas satisfaite, puisqu'il avait préféré esquiver la question. Cela soulevait plusieurs options : il souhaitait protéger sa source ou il avait acquis cette information de façon « illégale » s'il on pouvait dire. Ou il restait l'option qu'il n'avait pas envie de lui parler, qui n'était pas à exclure non plus. Elle considéra plusieurs plans pour le faire parler, mais les abandonna de suite, il était inutile de gâcher plus de forces. Pour le moment du moins bien sur, car ce n'était que partie remise. Elle réfléchit à la suite, une fois qu'ils seraient sortis de là. Peut-être qu'elle pourrait même faire en sorte qu'il écope d'un blâme. Voilà qui apportait une lueur d'espoir à cet horizon qui n'était pas franchement brillant.

~~~~~~~~~~~~~

Elle fut tirée de nouveau du brouillard, sans comprendre ce qui se passait. Son cerveau n'enregistra que les informations les plus importantes, on l'allongeait par terre et ce, de manière trop forte pour que ce soit pour son bien. Ou tout du moins c'était ainsi que son instinct l’interprétait. Son bras qui n'était pas concentré sur sa blessure fut libre une fraction de seconde, mais ce fut assez pour qu'il jaillisse et atteigne sa cible en plein centre, c'est-à-dire le visage de son agresseur. Dommage que cela ait autant d'effet qu'un pétard mouillé vu le peu force qu'il lui restait. Dans le cas contraire, il aurait eut droit à une magnifique trace de main écarlate sur sa face.

Bref, elle n'eut pas beaucoup de choix que de se retrouver immobilisée par terre. Elle était enfin à peu près réveillée et fut surprise (pour le moins) de retrouver Takeo en train de bloquer son bras. Une prise maladroite puisqu'elle aurait pu lui mettre un coup de pied... en temps normal. Il se trouvait qu'actuellement, lever les jambes du sol relevait de l'effort surhumain. Comme quoi, on prendre pour acquis bien des choses. Malgré le fait qu'elle soit complètement réveillé, elle ne comprenait absolument pas ce qu'il se passait, puisqu'il retirait maintenant sa chemise! Inutile de dire qu'Alida était complètement perdue. Et que la phrase rassurante de Takeo ne la rassura pas du tout, bien au contraire.


-Tu te fous de moi ? Lâche-moi!

Elle se tortilla du mieux qu'elle le pouvait, mais avec le poids d'un adulte sur tout son bras, elle ne bougea pas d'un iota. Elle s'arrêta soudainement, un poids venant de remplacer sa main sur le trou noir qui pulsait sur son flanc. Même si la pression était progressive, elle était intolérable. Sans s'en rendre compte, sa propre compression s'était complètement relâchée et celle qu'appliquait Takeo était plus efficace, mais également plus douloureuse. Elle se crispa inconsciemment, serrant les dents pour ne pas crier. La mâchoire fermée, elle regarda Takeo, qui appliquait enfin les mesure qu'elle lui avait demandé... il y a de ça 15 minutes (ou plus, encore une fois, elle avait perdu le fil du temps qui passait). Vu qu'il n'avait rien fait sur le coup, elle avait cru qu'il se fichait complètement de ce qui pouvait lui arriver. Allez savoir pourquoi il changeait d'avis. Ou alors c'était juste son temps de réaction qui était incroyablement long.

Sa question, futile et énervante, coupa ses pensées. Outrée, elle le fusilla du regard (ou elle essaya).


-Tu poses-toujours-autant-de questions-stupides ?

Impossible de s'exprimer d'une seule traite, mais cela ne l'empêcherait pas de parler, loin de là. C'est à ce moment que son Alice ne manifesta de nouveau. Étant de type diffus, il l'accompagnait partout, ne s'arrêtant jamais vraiment. Et il venait juste de détecter un portable, très loin, à la limite de détection de l'Alice. Puis un deuxième et un troisième. Les secours venaient d'arriver à la surface. Ils n'était pas encore là, mais il était rassurant de savoir que de l'aide allait bientôt venir. Pour l'instant, ils étaient encore en haut, mais nul doute que quelqu'un était en route pour les rejoindre à travers le tunnel, a moins qu'un Alice de téléportation soit de la partie.

-Ils-sont-là.

Pourquoi le prévenir de l'arrivée des secours, elle n'en savait rien elle-même. Mais l'imminent débarquement de tierces personnes lui rappela quelque chose d'important. De sa main poisseuse de sang, elle agrippa un des deux bras du jeune homme, le serrant de toute ses forces et plantant son regard dans le sien.

-Si tu-parles de la confrérie- à qui que ce soit... Je te jure-que ce que j'ai fait- à ton ami- sera une partie-de plaisir- par rapport-à ce que-je lui ferais subir.

Alida n'était pas exactement dans son état normal. Elle n'aurait normalement pas cautionné une telle attitude, menacer quelqu'un qui était en position de supériorité à tout point de vue. Mais elle soupçonnait que Takeo n'était pas aussi mauvais qu'il voulait le faire croire. Et elle avait compris ce qui le faisait tiquer. Elle n'avait plus aucun ressentiment envers Kaito, mais sa propre sécurité passait avant tout. Elle ne savait pas comme Takeo allait répondre à cette menace, mais au pire, les secours n'étaient pas loin. Relâchant le bras du jeune homme (mais laissant une empreinte macabre) et posant la tête au sol, elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Professeur de Sciences (Primaire)
avatar
Professeur de Sciences (Primaire)
Messages : 27
Rabbits : 1352
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 24
Localisation : Près de Nancy

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Professeur de science (primaire)
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Dim 26 Juil - 23:13

Takeo comprit qu’elle n’était pas forcément heureuse qu’il la touche même pour son bien. Dire qu’elle lui avait demandé quelques minutes plus tôt de le faire ! Alala les femmes… Jamais contentes et trop prises de tête ! Néanmoins, il ne lâcha rien et continua de stopper l’hémorragie.

«  Ça va ? Je ne te fais pas trop mal ? »

« Tu poses-toujours-autant-de questions-stupides ? »

Sa réponse lui arracha un sourire : « Ton avis ? » lui rétorqua-t-il en lui tirant la langue. « Sinon tais-toi, tu es déjà suffisamment mal comme ça. »

« Ils-sont-là. »

« Oh ! Je t’ai dit de te taire ! Tu ne vas quand même pas m’obliger à te fermer la bouche par la force, si ? »

Néanmoins, la nouvelle le rassura un peu. Ils avaient tous les deux besoins de soin. Surtout elle. Soudain, la main pleine de sang de la jeune femme qui agrippa le bras mollement. Takeo devina que l’intention initiale devant être de le serre plus fort mais… Mais elle n’y arriva pas trop. Ou alors il était trop musclé pour le sentir ! Ah ah ! … Non ça… C’était sûr que non.

« Si tu-parles de la confrérie- à qui que ce soit... Je te jure-que ce que j'ai fait- à ton ami- sera une partie-de plaisir- par rapport-à ce que-je lui ferais subir. »

« Ou bah ça alors… On t’a jamais dit que c’est mal de jurer trésor ? » dit Takeo qui avait dû mal à cacher sa colère. « Puis j’ai très très peur de toi tu sais…. Oulalala… Rien que voir ta tête pleine de boue, je vais faire des cauchemars jusqu’à la fin de temps et ça va me dissuader de recroiser ta tronche un jour ! »

Néanmoins, il perçut la détresse de la jeune femme et il ajouta, agacé : « Trêves de menaces complètement stupides, je ne vois pas pourquoi j’irai balancer ton secret à travers l’Académie, je ne joue pas sur les faiblesses des autres moi, j’ai un peu d’honneur quand même. »

Il la regarda et ajouta en tirant la langue : « Oui ! Même les blagueurs et les idiots peuvent avoir un code de l’honneur, la miss ! »

Puis il continua, sur un ton un peu plus sérieux : « Par contre, si tu touches encore à mes points faibles, je toucherai aux tiens… Ça s’appelle la vengeance, tu saisis ? C’est très moche je suis d’accord avec toi, ce n’est pas beau du tout… Mais… Mais j’m’en fous en fait. Donc ne t’avise plus de t’approcher d’Kaito. Ou de mes créations. »

A ce moment-là, Takeo pensait notamment à Puppy et Mysty, ces deux adorables trésors robotiques qu’il considérait comme ses bébés. Il arrêta sa tirade là, étant sûr qu’Alida avait très bien saisi le deal.

« Aller maintenant tais-toi et repose-toi, je n’ai pas l’intention de te faire de mal. D'ailleurs je n’en ai jamais eu l’intention.» Ce qui était totalement vrai. Il voulait juste l’asperger d’eau puante. Pas la blesser.

« Désolé ».

Takeo avait prononcé ce mot simplement, sans animosité avec un fort accent de franchise. Il se fichait bien que la jeune femme ne le croit pas ou le considère comme un être faible, mais il était sincère et pour lui s’excuser était plus un acte de courage que de faiblesse. Surtout quand on s’excusait en face d’un ennemi. Parce qu’il ne fallait pas non plus déconner… Il ne l’aimait pas cette blondasse !

♦ ♦ ♦


Kaito et moi, c'est plus fort que tout. C'est pour la vie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   Jeu 6 Aoû - 23:46

Alida avait finit sa tirade par une menace et n'avait pas franchement pensé devoir parler plus. Comme l'avait dit Takeo, elle était déjà suffisamment amochée sans avoir besoin de forcer plus. Mais le problème était que dès qu'elle arrêtait de parler, elle sentait la torpeur envahir son esprit de nouveau, menaçant de l'emporter sur des rivages lointains. Et si elle s'endormait pour ne plus jamais se réveiller ? Une pensée terrifiante qui tournait dans sa tête depuis qu'elle avait perdu connaissance deux fois de suite sans vraiment s'en rendre compte. L'hémorragie et la douleur envoyaient des signaux à son cerveau qui avait du mal à tourner avec autant d'informations. La solution pour lui était donc de fermer les systèmes, mais à quel prix ?

De toute façon, elle ne pouvait pas laisser Takeo sans réponse. Ou plutôt le laisser avoir le dernier mot.

-Si tu essayes-de menacer-quelqu'un... C'est mieux-de ne pas-utiliser- de mots comme-trésor- ou miss. Ça-casse tout-vraiment.

Pour tout dire, Alida ne se sentait absolument pas menacée par Takeo, pas du tout. Si tout ce qu'il pouvait inventer comme vengeance était de balancer de l'eau sur quelqu'un, elle n'avait pas beaucoup de soucis à se faire.

-Quand à-pourquoi-tu le-divulguerais...Si tu as-cherché-l'information... Je ne vois-pas d'autre-raison-que pour-en faire-usage. Et quel-meilleur-usage-pour-une information-que-la divulguer- pour gagner-quelque chose ?

Takeo fit ensuite une magnifique tirade sur le sens de l'honneur et sur la vengeance. Si Alida avait un certain sens de l'honneur et qu'elle savait que la plupart des japonais en avait un aussi, on n'était jamais sur de quelqu'un au final. Difficile de placer sa confiance dans une personne comme Takeo après tout. Mais un détail la fit sourire.

-Ah oui-tes-deux-créations ambulantes... Elles sont-vraiment... bruyantes. Peut-être que-je-pourrais les-reprogrammer...Ce-serait-plutôt drôle-que l'arroseur-soit l'arrrosé.

A vrai dire, Alida n'y pensait pas vraiment. Balancer des saletés sur quelqu'un, c'était bien au dessus d'elle. Elle ne s'abaisserait pas à ce genre de pratique. Mais faire un peu peur à Takeo était intéressant. Peut-être sursauterait-il lorsque ses créations agiraient bizarrement ? Ou alors elle en prendrait vraiment le contrôle mais de manière subtile...

Au final, Takeo finit par s'excuser, ce qui fit grimacer Alida. Ce genre de sentiment lui donnait envie de vomir.


-Je -m-m-me-fiche-de -de tes-excuses. Surtout-qu'elles-ne-ne-servent-à r-r-rien.

Alida jura intérieurement. Sa voix commençait à partir, elle bégayait et elle perdait le contrôle de ses cordes vocales, ses lèvres, qui maintenant tremblaient sans s'arrêter. Elle ne pouvait donc pas exprimer son sentiment principal, qui était que ce n'était de la faute de personne s'ils se retrouvaient dans une telle situation. Enfin si, si Takeo avait accepté son plan, elle ne serait peut-être pas dans cet état, mais le fait de tomber dans un tel endroit était une malchance pure et simple.

Elle tenta encore une fois quelques mots, mais tout ce qui réussit à sortir fut quelques syllabes hachées impossible à comprendre. A vrai dire, ce n'était pas que ses lèvres mais tout son corps qui commençait à frissonner, alors qu'elle se rendait compte qu'elle était glacée, frigorifiée jusqu'aux os, ce qui était bien sur une conséquence de l'hémorragie. Mais elle était pleinement consciente qu'en arriver là signifiait qu'elle avait perdu bien plus de sang qu'elle avait cru initialement. Elle osa jeter un coup d’œil maladroit à son torse et déglutit. Une simple cote traversant la peau n'était pas censé saigner autant, tout du moins, si elle en croyait ses maigres connaissances. Alors pourquoi ?

Elle n'eut heureusement pas le temps de s'en soucier plus, puisqu'au fond du couloir, à une vingtaine de mètre de là, un homme apparut, puis un deuxième. Les Alices de téléportation étaient vraiment pratique...
Ils accoururent jusqu'aux deux jeunes, prenant garde à ne pas les bousculer.


-Désolés du retard, ce n'était pas facile de se projeter jusqu'ici.

C'était imaginable. En effet, généralement, une personne ne pouvait se téléporter dans un endroit qu'il n'avait jamais vu. Mais les plus doués arrivaient à le faire à partir d'une image ou même d'un dessin pour les meilleurs. Mais trouver une photo de cet endroit avait du prendre un peu de temps.

-Enfin, on va tout de suite vous téléporter à l'hôpital, ils sont au courant et vous attendent.

D'un simple toucher, ils furent sur place. Rapidement, l'équipe sauta sur les deux blessés. Chacun fut prit en charge par le personnel. Alida tenta de garder un semblant de conscience mais lorsqu'on changea de personne pour comprimer la plaie, la douleur fut telle qu'elle perdit conscience immédiatement.

La suite ne fut qu'un trou noir pour elle, et le réveil fut difficile. La première chose fut une sensation lumineuse désagréable, la forçant à ouvrir des yeux. Mais la lumière était pire une fois les paupières soulevées. Elle les referma, mais sa conscience revenant peu à peu, elle les rouvrit, plus doucement cette fois-ci, pour distinguer un plafond blanc et une potence ou coulait une poche. Un calme plat régnait dans la pièce, simplement dérangée par le bip-bip régulier du moniteur qui était branché... à sa poitrine. Elle laissa une vague de soulagement lui passer dessus, soufflant tout doucement par la bouche. L'épreuve était terminée. Restait le sermon du médecin mais elle était presque certaine qu'elle y survivrait aussi.


HRP : A toi de voir si tu veux t'arrêter là ou continuer le rp!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Post-event]It's a trap! [PV Takeo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Post-event]It's a trap! [PV Takeo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le chemin de l'exil [Post-Event VI]
» Les nuages pouvant éclipser le soleil. [Post-event]
» Emotion ! The Wings of Hope Treat the Ice Hearth ! [POST-EVENT] [Aoyuki Tatsuki]
» Goldeneye - Communication du 06 aout Feat Parvati Patil [Post event n°4]
» {Post-event} A giant woman play to hide and seek {PV Waku}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen after Alice :: Académie Alice - Zone RP :: Parc de l'Académie :: Planétarium-