Partagez | 

Waku Hopkins ( en relecture)

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RTA Physique (2)
avatar
RTA Physique (2)
Messages : 73
Rabbits : 1212
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 29

Informations Alice
Votre Alice:
Possession(s):
Occupation: Classe 2 Niveau E
MessageSujet: Waku Hopkins ( en relecture)   Ven 19 Aoû - 23:58





Bienvenue sur Gakuen After Alice



Waku / Hopkins

Alice Albatros
Le premier Alice de Waku consistait en : Pouvoir se transformer en moineau bleu et donc voler. L'alice peut-être déclenché par une émotion forte quand le corps est en mouvement ( danse par exemple). Mais avec un peu d'entraînement un peu de concentration suffira au bout d'un moment de certain contrôle.  Au bout de quinze à vingt minutes d'utilisation l'utilisateur risque sa vie et même sans voler chaque transformation la diminue. Waku a en plus une maladie au poumon aggravée par cet alice limité ce qui fait que les médecins ne lui donne qu’une vingtaine d'année.

Cependant l'enfant de santé fragile s'est révélé n'être pas limité mais très atteint par sa maladie, il va survivre suite à la perte de son alice se révèlant enfance et à une opération, une greffe du dernier espoir. Mais un second alice se déclenchera à l'hôpital où il reprend des forces, un docteur a consigné cela et Waku a fini par retourner à l'académie.
Rapport du docteur K:

Le patient semble doté d'un alice qui ne pouvait pas se déclencher sur un corps trop affaibli.
A présent guéri, quand celui ci se déclenche des ailes lui poussent momentanément ( De 30 minutes à 1 heures) ce qui lui donne la souplesse et la possibilité de voler d'un jeune albatros. Cependant au sol, si son alice est toujours actif, ses grandes ailes le gêneront dans ses déplacements. Ce don est de type diffus, il agit donc à vie mais sera plus fort les 30 premières minutes. Le patient devant se reposer 10 minutes entre chaque heure d'alice, il ne semble pas contrôler son alice cependant et celui ci apparaît aléatoirement. J'ai déjà vu des alices dans mon hôpital, j'envoie ce rapport à l'académie qui contactera la famille. Docteur K

Depuis deux semaines, Waku se fait brimer découvrant que la douleur physique déclenche son don mais ce qu'il ne sait pas c'est que être très en forme le pourrait aussi. Cependant, l'enfant est loin d'avoir le temps d'être apaisé physiquement ces derniers temps.


Caractère Physique
Un mioche de dix ans et demi mince qui a beaucoup grandi et parait à présent son âge et non deux ans de moins en trois ans aux cheveux bleus et aux yeux bleus comme un  lac en été où l'eau claire chante et coule voilà comment décrire Waku au premier coup d’œil mais si on le regarde un peu mieux on peut voir d'autres caractéristiques à ce gamin de dix piges et demi. Son corps a des membres fins mais commençons par le visage :

Des cheveux toujours en bataille au carré d'un bleu de diamant bleu ou d'oiseau enchanté, au dessus de deux yeux ronds et à la couleur tout aussi bleue. Ses sourcils sont bleus oui bleus et ce n'est pas dû à une quelconque coloration.

Tout ce bleu est une répercussion de son alice sur son corps ! Tout comme l'alice du dialogue avec le Vent,  cette couleur est un signe d'un alice dans sa famille, d'abord que pour les filles mais depuis quelques années pour certains garçons Hopkins aussi !

Il a un visage à la peau pâle et des joues toutes roses de bonheur et d'ardeur qui blêmissent d'un blanc  de neige frissonnante quand il s'inquiète ou a peur.

Sa voix est très aiguë pour un garçon, assez cristalline parfois on le traite de gamine, il se fâche alors. ( Voix de Waku ).

Des oreilles fines et pas bien grandes, un tout petit nez qui se fronce quand il pleure, et une bouche fine et étonnée. Il a un magnifique sourire d'espoir enfantin et un rire de cristal ! Ses larmes sont grosses en perles quand il pleure. La plupart du temps à présent il tente de ne pas les montrer et une grimace se forme sur son visage tentant de retenir le flot de larmes.
Son cou est fin et son visage souriant, sourire mettant en valeur ses traits encore enfantins mais qui ne sont plus à présent ceux d'un bambin.
Son corps tout en finesse et longueur bien plus que de largeur, on s'inquiète parfois de ce manque de grosseur mais on s'aperçoit vite que il est devenu bien moins fragile qu'avant et plus souple, plus musclé aussi.

Mais il reste en somme de l'apparence d'un gosse de dix ans et demi.
Ses mains sont adroites et son corps est fins et agiles.
Il aime porter des vêtements de sport principalement des shorts et des tee-shirts avec des noms de basketteurs connus mais il ne dédaigne pas l'uniforme et les tenues de danseurs, il adorait « se déguiser » plus maintenant.

Il ne porte pas de bijou à part un bracelet en tissu offert par Kasu lors de son premier départ pour l'académie. Ce bracelet est bleu clair avec des perles bleues foncées. Il pense qu'il est magique qu'il le protège même si ce n'est qu'un simple bibelot il lui est cher à son cœur!
Il a des jambes agiles et fines mais qui lui permettent tout comme ses pieds de tenir debout correctement et de courir très vite ainsi que de danser avec grâce et déjà un grand potentiel.
Lorsque son Alice se déclenche, de grandes ailes aux plumes magnifiques lui poussent dans le dos et il peut voler avec agilité, ce petit « albatros » ayant dépasser son vertige mais n'ayant pas encore tout le talent des grands oiseaux du ciel maritime.


------------------------------------
Waku aime la danse et la musique. Il danse et joue du violon depuis des années. C'est la première chose à savoir. Dés que vous lui en parler vous verrez un merveilleux sourire enfantin éclairer son visage. Il aime aussi le basket mais ce rapport est plus compliqué puisqu'il est comme un hommage à sa maman.

Il croit au contes . Il le sait, il y croit, les fées, le père Noël, les elfes, les sorcières et les animaux magiques... tout ça existe ! Il parle à sa peluche nommée " Dodo" et à son violon " Nestor" qui, bien entendu, ne lui répondent pas. Mais il continue persuadé que ces compagnons de toujours tout comme la danse et chaque objet-bonheur contiennent un lien vers l'âme de sa mère et de son père morts, une sorte de téléphone de tendresse dans ses rêves encore de petits enfants.

Il n'a plus peur des ombres la nuit, les années lui ont appris que derrière une sorcière peut se cacher une magicienne triste. Il a donc une vision moins manichéenne du monde malgré ses croyances encore très enfantines.


Il a appris à partager et à être moins jaloux, mais il aime toujours suivre Reto un ami dans ses aventures foireuses et ce avec encore plus d'ardeur et d'intrépidité qu'avant. Il est bien moins peureux, téméraire à présent même par moments réguliers, manquant de prudence pour lui-même. Il lui arrive de mentir, lui qui mentait si mal et détestait cela est moins honnête qu'avant car il est seul contre le monde entier selon lui , il a plus de mal à faire confiance depuis sa fugue.

Il est altruiste mais aussi têtu et parfois pense «  C'est bien fait » sauf en cas de grand danger où il aidera malgré tout le ou la « méchant(e) ».


Pour ses parents: Il ne se sent plus coupable de leur mort accidentelle grâce à ce qu'il voit comme la fille du père Noël, Natsui. Il n'a non plus plus le vertige vaincu avec le temps, il a appris que le courage n'est pas de ne pas avoir peur mais de la dépasser cette peur. Il veut grandir le Waku peut-être trop vite lui qui n'a encore que dix ans et demi. Il se vexe d'être traité en tout petit et se fâche alors.

Il est cependant inacceptable pour lui de ne plus croire au père Noel et contes malgré les moqueries des gens et jugement du corps médical qui lui sont douloureuses. Il veut grandir mais garder ses rêves ne voyant pas en quoi les deux sont incompatibles.  

Bienveillant petit homme, il est très joyeux, protecteur et collant quand il vous apprécie. Courageux, il sait  se débrouiller dans le quotidien seul pour beaucoup de tâches. Il n'a pas honte de son alice et a choisi lui même de revenir à l'académie pour le contrôler et voler dans le ciel avec James son ami.

Cependant au sol, il avance avec difficulté quand son alice se déclenche, comme le dirait Baudelaire «  ses ailes l'empêchent de marcher » tellement elles sont grandes. Ce qui est gênant surtout pendant le sport où il est alors obligé d'attendre un peu que ça passe ne contrôlant pas son alice. Il a des bonnes notes partout sauf en dessin ( même si il adore dessiner tout mais absolument tout) et en mathématiques. Autrefois atteint d'une grave maladie pulmonaire, il a été opéré et est à présent guéri. Il veut protéger Lou quoi qu'il en coûte.  C'est un jeune albatros comme une fleur blanche au dessus de l’océan fière et chantant la mélodie de l'enfance mais dont les pétales se dressent sous l'orage avec témérité et imprudence.


Histoire du personnage Évolution si souhait
 

Waku sept ans et demi  écrivait :

« Cher Bobby, mon journal, On est un lundi,
Je m'appelle Waku, Waku Hopkins ! Je suis un alice ! C'est à dire que j'ai une capacité magique !
Mais ce n'est pas toujours drôle. Tu sais...

Être Alice ne signifie pas forcement être heureux. Être alice peut signifier beaucoup de souffrances !
Il existe deux types d'alices qui rendent les cheveux bleus que je connaisse :

Le premier celui de ma sœur de cœur et cousine en vrai Lou est diffuse. Il fait le lien avec le vent
douze heures sur vingt-quatre.  Il nécessite un contact avec l’extérieur. J'appelle ces alices les souffles de la paroles ! Le problème c'est que la personne ne contrôle pas ce lien permanent la moitié du temps sur vingt-quatre heures ce qui fait que si cette alice n'était pas diffuse elle n'atteindrait même pas l'adolescence !

Et il y a mon alice ! Un limité ! Reto-sempai appelle ça « l'oiseau du bonheur » parce que je suis
bleu ! Oui je peux me transformer en moineau bleu mais je n'ai jamais su voler. Parce que car j'ai le
vertige voilà ! L'altitude me fait peur et puis de toute façon être moineau plus de quinze minutes
peut être dangereux pour moi ! Déjà que ma vie est raccourcie et que j'ai une maladie des poumons
qui fait que j'ai des difficultés encore plus grande en basket et en danse... D'ailleurs une émotion
forte en danse peut déclencher mon alice ! Reto-sempai dit qu'un jour je saurai voler ! Pour l'instant
tout ce qu'il a réussi c'est à me faire un bleu et une griffure en me poussant d'une barrière quand
j'étais transformé...J'ai peur tu sais Bobby j'y peux rien !

Au fond, j'envie un peu grande sœur Lou. Elle va vivre sa vie pas moi. Moi je mourrai vers vingt
ans d'après les médecins à cause de ma maladie des poumons aggravée par mon alice ! Je serai un
éternel enfant...Je ne serai jamais adulte...

Tu sais Bobby mon journal ma maman elle est morte à vingt-sept ans . Je ne m'en souviens pas
bien. J'étais un bébé. Mais papa m'a dit qu'elle était une grande basketteuse ! Mais que sa santé
fragile l'empêchait de concourir toute la durée d'un championnat. Maman est morte à ma naissance.

Papa lui son truc c'est le violon et il m'a appris très jeune !

Mais j'aimerais réaliser le rêve de maman avant de mourir : Celui de disputer un championnat de
basket et de le gagner sans incident majeur !

Le hic c'est que je ne suis pas très grand et maigrelet. Ma santé vacillante n'arrange rien !
Heureusement je suis très agile ! Mais j'y arriverai quitte à user toutes mes forces sur le terrain ! Je
disputerai ce championnat !

Bon Reto-sempai m'appelle pour jouer au basket ! »


« Cher Bobby mon journal, On est mardi.
Aujourd'hui j'ai vu un nuée d'oiseaux ! Ce sont les étoiles qui se décrochent du ciel , les messagers
du père Noël ! Ils connaissent plein de secrets ! Un camarade aux cheveux noirs et à lunettes m'a
traité d'imbécile. Je ne suis pas un imbécile. Ce n'est pas car on a bientôt huit ans qu'on ne doit plus
faire confiance au père Noël et aux oiseaux qui savent voler! Moi j'ai trop peur pour être un
messager du père Noël ! Je vais demander à Lou de dire à Vent de lui botter les fesses ! Mais grande
sœur Lou voudra jamais ...Elle est bien trop gentille !

Bobby...mon journal...
Je me sens seul parfois...

J'aimerais aller voir ce pays où on devient étoile à la place de mourir...Ce pays des oiseaux !
Un jour j'irai ! Non je ne dois pas penser ça ! Papa voulait que je vive ! Tant que je le pourrai je
vivrais . »

« Cher Bobby mon journal, on est mercredi,
Grande sœur Lou ne va pas bien. Moi je me fais martyriser par Feurtro le professeur de soutien en
mathématiques des primaires. Je crois que grande soeur Lou s'en doute mais je ne veux pas
l'inquiéter plus que nécessaire. Ça ira. »

« Cher Bobby cher journal on est jeudi,
J'ai enfin ouvert le paquet de papa qu'il me reste de sa mort...J'y ai trouvé un journal. Il parlait de la
Maman Hopkins de grande sœur Lou, papa était son frère, mais il a beaucoup vécu en pensionnat avant l'académie car la maman de Lou devait se cacher avec son Alice. Et que lui l'avait pas déclenché.  

Puis j'ai continué ma lecture.
Papa avait un alice celui de se transformer en souffle de vent l'espace de quelques minutes ! Il s'est déclenché à ses treize ans.

De plus l'alice de papa ne pouvait marcher que si le soleil brillait ! Il ne fonctionnait pas dans
l'obscurité...Ce jour terrible il faisait gris...Papa est mort et est allé avec le père Noël... Ma faute je suis allé cherché le ballon de maman sur la route. Ma faute...après l’hôpital...Monsieur Kasu m'a recueilli c'est grâce à ce professeur de danse que maman vit dans mes pas. J'en fais avec le basket depuis mes quatre ans, j'aime la danse mais Kasu m'a confié à l'académie après la découverte de mon alice. Est ce qu'il m'aime encore ?

J'ai continué ma lecture et j'ai constaté que Papa n'a pas connu l'académie alice avant ses treize ans
car son alice s'est déclenché tard, mon grand-père mort n'avait pas d'alice. Ma grand-mère avait
l'alice de Lou...

Et là je tombais sur une photographie, une petite fille treize ans rousse aux yeux bleus comme moi !
Elle tient un ballon de basket dans les mains ! Maman moi qui n'avait jamais osé ouvrir ce paquet
hérité à la mort de papa...Maman, maman...Je sais enfin ton visage! Derrière la photographie, je l'ai
retourné tout hésitant tout fébrile, il y avait une date d' il y a longtemps et un nom « Titia Noka ».

Son alice est lié à l'orage elle peut diriger les éclairs c'est ce que met papa dans son journal ! Mais
que son alice limité l'épuise beaucoup !

J'ai bien ri quand il mettait qu'elle a foudroyé son cœur même si j'ai pas bien compris ça doit faire
mal ! Ils sont restés longtemps ensemble jusqu'à ma naissance...

Elle aime le basket, les oranges et les sourires, très timide elle était humiliée par ses camarades à
cause de sa maladresse et très seule mais papa l'a pris sous son aile !

Et à la sortie de l'académie ils sont parti au nord du japon près de la mer ! Maman adorait la
mer...Moi je n'ai jamais vu ni maman ni la mer...Un jour peut-être ! »

« Cher Bobby mon journal, on est vendredi,
Aujourd'hui avec mon ami Reto on va remplir la cahier des fées. On regroupe le plus
d'informations dessus pour pouvoir un jour aller là haut. Où les fées sont avec le père Noël ! Maman
est une fée aussi...

Je ne suis pas idiot je sais bien que Reto-sempai fait semblant d'y croire ! Mais moi j'y crois très fort
! Et j'aimerais que là haut Reto et les autres viennent avec moi . Ça doit être beau là haut.
Mais j'espère juste que ce n'est pas trop haut là haut pour mon vertige ! »

« Cher Bobby mon journal on est samedi,

Aujourd'hui j'ai rencontré une demoiselle coccinelle !
Je suis sûr que elle n'a pas peur moi j'ai peur de beaucoup de trucs dont voler.
Mais elle m'a acceptée ainsi et je l'aime fort fort !
Un jour elle m'emmènera dans son pays de coccinelle où tout est musique et douceur !
Elle est très douce donc c'est une coccinelle!
Avec elle j'ai moins peur !
Tout ira bien avec Tetsuki ! »

« Cher Bobby, mon journal, On est dimanche,
Je me sens seul...Et Lou doit être dans le même état...Papa de Lou , t'es pas un
fé alors pourquoi ? Pourquoi tu vies pas voir votre fille...
Est ce que Grande sœur pleure en ce moment? Est ce qu'elle est triste ? Est ce que sa mamie morte
d'une tumeur au cerveau lui manque... ?

Quand j'ai pris sa main près de la porte d'entrée où tout le monde se réunissait pour attendre les
parents j'ai vu que sa main tremblait.

Est ce qu'elle pleurait en silence ? Lou DIS LE LOU JE T'EN SUPPLIE !
Mais tu ne disais rien et là tu m'as fait ton si beau sourire si trompeur et  tu m'as dit :

« Et si on rentrait aux dortoirs Waku ? »

Lou comment pourrai-je te protéger si tu ne me dis rien...Il faudrait être télépathe pour percer ton
cœur et le guérir mais encore est ce que ça suffirait ?

Grande sœur pardon je ne suis qu'un petit garçon mais je saurai faire que ton beau sourire ne cache
plus aucune douleur un jour... »


« Cher Bobby mon journal, on est lundi,

Le soleil brillait aujourd'hui !
Julo un ami à l'alice du claquement de doigt qui fait souffrir voulait mourir...Je ne comprends
pas...Moi je veux vivre de toute mon âme...Et Julo...Je lui ai fait un dessin mais ce n'est qu'une
flamme...

Papa aussi voulait mourir autrefois... Il a essayé deux fois donc une fois en ma présence...La
deuxième fois il a crié crié en disant qu'il voulait retrouver maman ! Moi j'avais deux ans et demi et
nourrice venait de partir à l'hôpital...

Papa s'est affalé sur le canapé en pleurs moi je ne savais pas quoi faire. Alors j'ai dit à papa de
m'attendre que j'allais chercher nourrice ! La porte était ouverte alors j'ai pu sortir...

Je courrais à fond sur mes minuscules jambes et ces géants d'adultes qui passaient sans me voir !
Mais je ne savais pas me repérer et je me suis mis à pleurer...

Une vieille dame s'est approchée en me demandant où était mon papa et ma maman.
J'ai crié que je devais aller à l'hôpital, la dame avait souri et a dit qu'elle s'appelait dame Lili qu'elle
allait justement à l'hôpital pour des examens et qu'elle pouvait m'y emmener !

On y est allés et j'ai entendu la voix de nourrice j'ai échappé à dame Lili et je suis allé
voir...Nourrice pleurait et son petit copain médecin la couvrait de phrases et de mots consolateurs.
J'entrai et là...J'ai entendu prononcer : « Si je ne m'étais pas épuisée à m'occuper de Waku, mon
bébé ne serait jamais mort ! »

Je suis parti je n'avais pas tout compris mais une chose était sûre pour moi c'était ma faute ma faute
si petit frère de cœur bébé de nourrice ne jouerait jamais avec moi !

J'arrivais à un parc de jeux et me mis sur une balançoire et éclatais en sanglots. C'est là que j'ai
entendu des bruits de pas c'était papa qui s'était affolé ne voyant plus personne à la maison. Il
pleurait...Il m'a dit qu'il allait faire des efforts pour être un bon papa, qu'il allait s'occuper de moi. Je
lui ai dit que je l'aimais mon papa !

Et il m'a pris dans ses bras, pour la première fois de ma naissance où maman est morte...ses bras tremblaient et il riait entre ses larmes. Mais tout allait bien à présent je le savais...car on était deux...
Et Julo il a besoin de qui pour vouloir vivre ? »

« Cher Bobby mon journal on est mardi,

C'est mon anniversaire ! J'ai huit ans !
On l'a fêté Lou et moi ! On était à Central Town et on a fait des bateaux dans la fontaine !
J'imaginais ces bateaux aillent très loin au pays des coccinelles !
Est ce que maman et papa y sont...Là bas ?
J'aime les bateaux et on a bien ri à Central Town ! »

« Cher Bobby mon journal on est mercredi,

Aujourd'hui j'ai fait du basket et j'ai réussi à marquer plusieurs fois !
Le basket est la plus belle des danses dit Nili une camarade de classe !
Reto dit qu'elle en pince pour moi ! Je ne comprends pas bien faut pas pincer les gens ça fait mal
moi je veux pas !

Bono mon chiot en peluche noir et blanc serait d'accord et mon violon Nestor aussi !
Sinon on a vu Talia Inida elle m'a traité de chiot de Reto et Reto s'est énervé ! C'est mignon un chiot
pourtant !

Mais vu la tête que Talia elle le pensait pas comme un compliment enfin d'après Reto !
« Évite Talia à l'avenir ! Elle est a un alice de télékinésie et pourrais t'envoyer un objet en pleine
face à une vitesse hallucinante ! » avait grogné Reto en revenant après s'être bagarré .

J'ai dit à Reto qu'il fallait pas se battre. Que c'était vilain que les méchantes sorcières vont diriger le
monde si il y a trop de bagarre et que ce sera très très très mal !
Reto m'a alors dit que son papa bagarrait sa maman et que il l'a défendu avec son alice ses souris se
jetant sur lui et que pour le protéger sa maman l'a mis ici à l'académie à trois ans ! Quelques jours
avant y était rentré Talia et que depuis ils se disputaient...Il m'a demandé si je comprenais...J'ai dit
non alors il m'a ébouriffé les cheveux en disant de ne pas m'en faire.
Serais-ce une larme furtive qui a coulé sur sa joue ce jour là ? »

« Cher Bobby mon journal on est jeudi !
J'ai rencontré maman Static aujourd'hui. Je lui ai montré mon endroit secret sous l'arbre où j'ai
construit une balançoire ! Elle était en cours de sport quand je l'ai rencontré ! Le professeur de sport
en voyant que je lui parlais m'a traité de mauvaise herbe comme elle !
Je comprends pas l'herbe c'est vert, je suis pas vert !

Et puis pourquoi de l'herbe ? Si Ça se trouve le prof est un bélier et mange de l'herbe et il me prend
pour une herbe ! Non je veux pas être mangé ! Puis il m'a appris après m'avoir puni de vingt tours de terrain qui m'ont valu des vertiges ! Qu'il était amoureux de ma maman autrefois !
« Mais maman est pas une chèvre ! » j'ai rétorqué.

Il a continué sans comprendre en disant qu'une fois de désespoir d'être invisible et parfois brimée
elle avait provoqué un incendie sur la grange en dirigeant un éclair , que lui avec son alice de faire
des bonds de plusieurs centaines de mètres avait réussi à ouvrir la grange assez vite pour que les
animaux sortent ! Qu'il l'avait calmé en lui disant qu'elle n'était pas seule mais qu'un jour mon papa
était arrivé et avait pris son cœur !

C'est un menteur papa ne ferait pas ça !
Et puis d'abord sans le cœur qui bat personne ne peut vivre...Et papa n'est pas un meurtrier !
Au final Maman Static a accepté d'être ma maman de cœur ! C'est la plus super maman Static ! Et
elle est très courageuse ! »

«  Cher Bobby,
On est samedi !
Aujourd'hui Nestor mon violon que je fais depuis mes 3 ans, papa violoniste de talent m'a fait aimer le violon,  et moi on a fait un concert  la lune, je suis sûr que papa et maman ont entendu puisque le père Noël habite non loin derrière la lune. »

« Cher Bobby
Mon alice il marche plus, il était enfance, pas sa faute si je suis malade. Je vais quitter l'académie, je dirai rien à mon ami James, ou il va pleurer, je ne veux pas le faire pleurer. »

«  Cher Bobby,
Un mois et deux semaines sont passées depuis début Août où je suis parti de l'académie Alice.

J'ai fêté mes dix ans en septembre le 1.

Il y a eu tant de changements. Déjà, Kasu a trouvé une amoureuse, et elle est  super gentille. Ils se connaissaient depuis super longtemps mais comme Kasu est timide et elle aussi bah ils se sont mis ensemble il y a peu.

C'était le bonheur pour Mina, Mina c'est l’amoureuse de Kasu. Et son épouse, j'avais jamais vu de mariage, c'est marrant il y a du gâteau ! Mina est assistante sociale elle aide des enfants mais je reste son préféré d'abord ! Kasu mon professeur de danse avait fait les papiers en mon absence de trois ans presque,  maintenant je suis son fils pas un enfant dans sa famille d’accueil à lui, son fils...ça fait bizarre et heureux , c'est chouette ! Mais est-ce que mes vrais parents seraient d’accord ? Ça m'inquiète un peu... »

«  Cher Bobby,
Je me suis fait opérer début septembre, ça faisait encore plus peur que les maths même si j'aime pas les maths ( Feurtro était prof de maths à l'académie mais il exerce plus tant mieux) , mais je vais vivre encore plein plein ! Je te laisse je suis vraiment fatigué tu sais. »

«  Cher Bobby,
Après une visite à Lou Hopkins ma cousine je suis retourné à l’hôpital pour examens et là...

Je dormais mais fus soudain éveillé par une douleur et un cri. Des ailes bleues m'étaient poussées dans le dos.

Je me suis frotté les yeux, balbutiant un papa Noël avant de me lever d'un bond mais le bond fut si haut que je crus atteindre le plafond,  planant sur un mètre je suis retombé sur les fesses. Le docteur K a fait un rapport que j'ai lu par dessus son épaule.

Rapport du docteur K:

Le patient semble doté d'un alice qui ne pouvait pas se déclencher sur un corps trop affaibli.
A présent guéri, quand celui ci se déclenche des ailes lui poussent momentanément ( De 30 minutes à 1 heures) ce qui lui donne la souplesse et la possibilité de voler d'un jeune albatros.

Cependant au sol, si son alice est toujours actif, ses grandes ailes le gêneront dans ses déplacements.

Ce don est de type diffus, il agit donc à vie mais sera plus fort les 30 premières minutes. Le patient devant se reposer 10 minutes entre chaque heure d'alice, il ne semble pas contrôler son alice cependant et celui ci apparaît aléatoirement.

J'ai déjà vu des alices dans mon hôpital, j'envoie ce rapport à l'académie qui contactera la famille.

Docteur K »

«  Cher Bobby,
Je suis  retourné à l'académie où James était pas content. Des camarades disent que je ne suis pas le chevalier des oiseaux et j'ai peur de ne plus y croire...Sans père Noël Bobby je vais faire quoi ? »

« Cher Bobby, Le père Noël existe ! La preuve il m'a écrit en prenant Docteur Liji un ami médecin comme messager. Je suis rassuré mais James fait toujours la tête.. »

«  Cher Bobby, Reto-sempai est revenu...Mais en fauteuil il a eu un accident, il me l'avait écrit. Son alice est de transformer tout poil, cheveux en spaghetti quelques minutes avant que ceux ci se transforme en poussière. Ça peut être de super blagues ! Mais je ne lui demande pas, Reto-sempai semble triste pourquoi ? Et Pourquoi refuse t-il de quitter son gant qui sent le pourri ? C'est son doudou ? »

« Cher Bobby, Lou a pris 17 ans et je lui ai fait un beau dessin ! James et moi on est amis mais je ne lui parlerai plus de l'avenir, le futur c'est compliqué entre les princes qui n'en sont pas et les fées à oublier...Moi je n'oublierai pas les fées mais je vais quand même apporter plein de rires à James au présent.  »

«  Cher Bobby, on est fin février et j'en ai assez qu'on me dise pas normal même les adultes, c'est que des incroyant de papa Noël et des fées tss ! C'est les examens bientôt je dois réviser...»

« Cher Bobby,  examens aujourd'hui dès que je peux je vais voir Lou ! Pour lui redonner le sourire ! Les sourires c'est comme les coccinelles ça fait de la gentille magie au cœur. »  

IRL
Décrivez vous irl, pas de minimum de ligne ! Pensez juste à répondre aux trois premières questions !
Code du réglement:

{VALIDE}


DC ? ou si non Comment as-tu connu le forum? :


:) Oui de Lou Hopkins


Avatar:

Kuroko No Basket/Kuroko Tetsuya/Waku hopkins


Autre:



Particularités du personnage

Prénom et Nom:

Waku Hopkins
Sexe :

Garçon
Age:

10 ans et demi
Age d'entrée à l'académie:

7 ans et demi
Date de naissance:

1 septembre
Poste ou classe actuelle:

Classes 2 Niveau E (10 - 11 ans)
Orientation:

Il trouve que franchement aimer rend idiot, et tente de ne pas se rappeler qu'il l'a été le niant fermement, les amoureux ils ont le cerveau en compote même Reto Zuki son ami-sempai en super idées le dit !
Objets importants possédés: (Limiteur, Pierre Alice, Objet Alice ) Attention ne pas en avoir trop, que ça reste logique.

/
Nom alice :

Albatros
Type Alice:

Diffus
RTA:

Physique
Neutre/Alpha Ordre/ Alpha Chaos/Anti-alice ( justifier le groupe dans l'histoire -entrée, motivation, mission etc-):

Neutre

And ...




© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Waku Hopkins ( en relecture)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Waku Hopkins ( Terminée)
» Waku Hopkins
» Jean Pascal Vs. Bernard Hopkins
» Débutant EHM!!
» Redwings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen after Alice :: Mes premiers pas en tant qu'Alice! :: Me voici ! - Présentation :: Fiches en Cours-